• Accueil
  • Blog
  • 8 aides financières pour vos travaux de rénovation énergétique

8 aides financières pour vos travaux de rénovation énergétique

06 mars 2017

La loi relative à la transition énergétique pour la croissante verte (LTECV) impose depuis presque deux mois une obligation de mise en œuvre d’isolation thermique à l’occasion de travaux de rénovation des bâtiments tels un ravalement de façade, une réfection de toiture, ou encore la transformation d’espaces non habitables en pièces habitables (garages ou combles). Depuis plusieurs années, le gouvernement a instauré des aides et subventions pour financer ces chantiers conséquents.

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE)

Le CITE qui remplace le CIDD (Crédit d’Impôt Développement Durable) depuis septembre 2014, donne la possibilité aux propriétaires d’avoir une réduction d’impôt sur les dépenses effectuées par rapport à la qualité environnementale de leur habitat. Il permet de réduire de près de 30% le montant des travaux qui conduiront à l’amélioration de la performance énergétique de l’immeuble. Le montant des dépenses est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et à 16 000 € pour un couple.

L’éco-prêt à taux zéro (ECO PTZ)

Comme son nom l’indique, l’éco PTZ est un prêt « gratuit ». En fonction des travaux planifiés, le montant du prêt ira de 20 000 à 30 000 euros. Il conviendra de rembourser le prêt dans un délai de dix ans. En ce qui concerne des travaux très importants (dans le cas, par exemple, où il faudrait rénover entièrement le bâtiment), ce délai de remboursement est prolongé à quinze ans. L’ECO-PTZ n’est cependant accessible que pour des travaux effectués sur un logement datant d’avant 1990. Il est néanmoins cumulable avec le CITE.

La Prime Energie

Aussi appelée Prime CEE (Certificat d’Economie d’Energie), la prime énergie est une aide qui concerne les travaux générant des économies d’énergie. Le montant varie en fonction de la nature des travaux, qui doivent être réalisés dans un logement construit depuis plus de deux ans. Il est possible d’avoir un bonus avec la Prime Energie Plus mais elle ne concerne que les propriétaires en situation de précarité énergétique.

 


Le programme Habiter Mieux

Proposé par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), le programme Habiter Mieux permet d’obtenir une subvention comprise entre 35 à 50% sur les travaux de rénovation énergétique. Le montant ne devra pas excéder 20 000 euros HT (Hors TVA) pour les travaux d’amélioration énergétique et 50 000 euros pour les travaux lourds. Lors de travaux de rénovation énergétique une prime ASE (Aide Solidarité Ecologique) correspondant à 10 % du montant des travaux et plafonnée de 1 600 € à 2 000 €. Cette prime vient en complément de la prime Habiter Mieux. Cependant, ces aides de l’ANAH ne concernent que les propriétaires d’un logement de plus de quinze ans et sous conditions de ressources.

Le programme Eco Rénovons de Paris

Lancé par la ville de Paris, le service Eco Rénovons permettra à plus de 11 000 logements en copropriétés de financer leurs travaux de rénovation, ravalement de façades et d’isolation thermique.

Le Pacte Energie Solidarité

Pour inciter les propriétaires à rénover l’isolation de leur logement, le Ministère de l’Ecologie a mis en place en 2013 le Pacte Energie Solidarité qui permet de réaliser l’isolation des combles pour un euro symbolique. Cette opération est à destination des ménages aux revenus les plus modestes. Depuis 4 ans, plus de 20 000 familles ont bénéficié de ce pacte.

La TVA à 5,50

Un taux réduit à 5,5% s’applique désormais aux travaux d’amélioration énergétique de logement. Cela concerne notamment l’isolation thermique, les chaudières, le changement de fenêtre… Vous pouvez accéder à la liste complète des prestations et équipements en cliquant sur ce lien

Le Chèque Energie

Depuis mai 2016, le chèque énergie donne une aide complémentaire pour les personnes en situation de grande précarité énergétique. Ce chèque de 227 euros maximum, permet notamment de payer les factures de gaz et électricité ainsi que des travaux d’économie d’énergie tels que l’installation d’une nouvelle chaudière. Valable un an, ce chèque n’est pour le moment pas disponible dans toutes les régions de France. Il est accessible en Ardèche, en Aveyron, dans les Côtes-d’Armor et dans le Pas-de-Calais. Il devrait se généraliser dans tout le pays en janvier 2018.