Audit énergétique ou DPE

17 nov. 2015

 

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) et l’audit énergétique ont pour but de donner un constat des performances énergétiques d’un bâtiment. L’audit énergétique est plus détaillé que le DPE. Cet article vous propose un tour d’horizon sur ces deux dispositifs.

 

L’importance du DPE

Le DPE a pour but d’analyser la consommation d’énergie d’un bâtiment tout en mesurant sa performance énergétique et la quantité de gaz à effet de serre. Il est important de soumettre son logement au DPE pour plusieurs raisons :

  • instruire le locataire ou propriétaire sur la consommation énergétique et les économies avenir

  • les étiquettes « énergie » et « climat » permettent de mettre l’emphase sur les enjeux énergétiques et environnementaux des bâtiments

  • sensibiliser les occupants des logements et encourager à l‘innovation énergétique

  • la réduction du montant des factures énergétiques grâce à la rénovation

  • le contenu du DPE

Le DPE décrit la performance énergétique en s’appuyant sur les performances du chauffage, de la climatisation, la production d’eau sanitaire, les équipements de refroidissement ainsi que de la ventilation. Il démontre la quantité d’énergie consommée en se basant sur la facture et aussi la présumée consommation d’énergie pour une utilisation standard du bâtiment. De plus, des conseils sont fournis par la DPE afin d’optimiser les performances énergétiques.

Afin d’assurer un DPE fiable, il est judicieux d’avoir des logiciels respectant la réforme du DPE en avril 2013. Les professionnels utilisent la méthode 3CL_DPE comme indiqué dans le décret du 17 octobre 2012.

Il est important de noter que le DPE reste obligatoire en cas de construction d’un nouveau logement et de travaux d’agrandissement d’une maison ou d’un appartement. Il doit être fournit lors d’une vente ou d’une location.

 

L’audit énergétique

Les immeubles de plus de 50 lots (logements, caves et parking) construits avant 2001 et équipés d’une installation collective de chauffage ou de refroidissement, sont dans l’obligation de réaliser un audit de performance énergétique avant janvier 2017. Les copropriétés ayant déjà réalisé un audit énergétique doivent l’actualiser afin qu’il soit conforme à celui du décret. L’audit consiste à estimer la performance énergétique du bâtiment et des installations et ainsi à dresser une liste des travaux possibles afin d’améliorer la performance de ce dernier.

 

Le contenu de l’audit énergétique

 L’audit comporte plusieurs éléments notamment :

  • le descriptif des parties communes et privatives du bâtiment.

  • l’estimation de consommation annuelle d’énergie pour chaque catégorie d’équipement collectif et les coûts de dépenses annuelles

  • la réalisation d’une enquête auprès des occupants et des propriétaires afin d’évaluer leur confort thermique, l’utilisation de leurs équipements et une évaluation de leurs attentes.

  • différentes préconisations de travaux regroupées en scénarios chiffrés en fonction de leur engagement.

Une fois que la réalisation de l’audit est terminée, un rapport synthétique est attribué aux copropriétaires, permettant d’apprécier la qualité de leur bâtiment et d’évaluer la pertinence des travaux proposés, il doit être soumis à l’assemblée générale des copropriétaires.