• Accueil
  • Blog
  • Conducteur de travaux de ravalement : la maitrise du bon déroulement du chantier

Conducteur de travaux de ravalement : la maitrise du bon déroulement du chantier

16 août 2016

Le métier de conducteur de travaux 


Un conducteur de travaux en ravalement se charge de l’exécution du chantier, du début des travaux à la livraison finale. Il est en charge du bon déroulement du chantier, aussi bien au niveau de la maîtrise des coûts, du suivi de la qualité, que du respect des règles de sécurité et d’hygiène.

 
Ses grandes missions sont donc techniques, financières, administratives et relationnelles.

La communication : un facteur essentiel au bon déroulement des travaux

Le rôle de conducteur ne se limite pas à la gestion des travaux, il est également présent au sein de la copropriété à titre de conseil : il se retrouve en contact direct avec les différents acteurs du chantier. Il se rend chaque semaine auprès des clients afin de répondre aux différentes questions, de régler d’éventuels problèmes ainsi que de contrôler l’avancée du chantier.

Un carnet de doléances ou de liaison est mis en place afin de faciliter la remontée d’informations. Chaque copropriétaire peut y poser des questions qui seront traitées par la suite en réunion de chantier.

La clé d’un chantier efficace est la communication, elle assure des conditions de travail optimales pour le conducteur de travaux et les ouvriers. Il en va de même dans les relations entre le conducteur de chantier et les copropriétaires, échanger de manière hebdomadaire est essentiel afin de permettre une bonne circulation de l’information et la fluidité dans le déroulement du chantier.


Les chantiers de rénovation énergétique

Les systèmes d’aides et de subventions accordées aux copropriétaires lorsque des travaux de ravalement entrainent une amélioration de la performance énergétique sont nombreux et permettent de réduire considérablement le coût d’un ravalement. Il est donc aujourd’hui indispensable d’étudier l’alternative ravalement classique / ravalement avec isolation thermique par l’extérieur.

Par ailleurs, quitte à ravaler, il est judicieux de profiter des échafaudages mis en place afin d’effectuer l’isolation thermique, car le coût de mise en œuvre des échafaudages peut représenter 20 à 35% du montant total des travaux.

Pose de l’isolant sur un chantier ITE Harmonie.


L’intérêt croissant pour l’isolation thermique par l’extérieur suscite de nombreuses questions techniques de la part des copropriétaires dont certaines sont relatives aux avantages de tel ou tel isolant.

L’alternative PSE/GRAPHITÉ

Le Graphité est un matériau d’isolation thermique par extérieur. Il apporte le même pouvoir isolant que le polystyrène classique (PSE) tout en étant plus fin (12cm au lieu de 14 cm). Il est utile dans le cadre de l’isolation de balcons, loggias et espaces privés, puisqu’il permet de perdre moins de surface utile.

L’autre différence avec le PSE tient à la mise en œuvre : le Graphité est sensible aux rayons UV, il ne doit donc pas y être exposé, aussi bien avant qu’après sa pose. Des précautions doivent alors être mises en œuvre afin que les panneaux de graphité ne se déforment pas, notamment avec la pose de bâche anti UV sur les échafaudages tubulaires. La surveillance du strict respect de ce type de précaution est du ressort du conducteur de travaux.

On voit que les chantiers de rénovation énergétique peuvent être plus complexe à mettre en œuvre qu’un chantier dit traditionnel. Il faut cependant savoir que ces techniques sont maintenant largement rodées. Harmonie SAS a créé son département isolation thermique il y a de nombreuses années et l’ensemble de ses collaborateurs sont rompus à ce type de chantiers.

Chantier d’isolation thermique à Nanterre réalisé par Harmonie et bénéficiant d’aides locales