• Accueil
  • Blog
  • Drones civils : une petite révolution dans le secteur du BTP et de la rénovation

Drones civils : une petite révolution dans le secteur du BTP et de la rénovation

13 juil. 2015

Drone dans le BTPLongtemps cantonné au domaine militaire ou encore à la photographie, la récente arrivée des drones dans le BTP a été une vraie aubaine pour les professionnels du secteur ainsi que pour les entreprises spécialisées en rénovation des immeubles. Principalement utilisées pour l’inspection et le diagnostique des zones difficilement accessibles, le champ d’action de ces machines volantes ne cesse de s’élargir. En effet, les drones civils sont aujourd’hui également utilisés pour la surveillance des travaux, la réalisation de bilans thermiques ou encore pour le nettoyage de toitures et de façades.

 

 

Qu’est-ce qu’un drone civil ?

L’administration française définit le drone civil comme « un aéronef qui circule sans personne à bord ». Il s’agit, en fait, d’un appareil volant équipé d’une caméra traditionnelle ou thermique destiné à un usage particulier. Il existe deux types de drones :

  • Les ailes volants : généralement muni d’un seul moteur à hélice, ce type de drone est comparable à un avion et fait uniquement du stationnaire. Toutefois, ces drones sont capables de couvrir des distances (ou des surfaces) importantes.

  • Les multirotors : se rapprochant plus d’un hélicoptère, les drones multirotors peuvent aussi bien faire du stationnaire que des mouvements fluides. Pouvant être équipé de 1, 3, 4 6 ou 8 moteur(s), ce type de drone est destiné à des vols de courtes distances.

La taille et le poids (2 kg à plus de 150 kg) de ces appareils varient selon les modèles. A savoir que le pilotage de drones civils est exclusivement réservé aux télé-pilotes formés et agréés. Les contrevenants sont passibles de poursuites judiciaires allant de la simple amende à la peine de prison. Il est préférable de faire appel à des professionnels pour le maniement de ces appareils qui peuvent s’avérer être très dangereux !

Les champs d’application du drone dans le BTP

  • Etat des lieux des zones inaccessibles et suivi des travaux

Lors de travaux de ravalement, d’étanchéité ou de réfection de toiture de grands bâtiments tels que les immeubles de copropriété, la réalisation des diagnostiques nécessitent souvent plusieurs prises de rendez-vous et rencontres entre les syndics et les entreprises ainsi que la mise en place d’échafaudages coûteuses. L’utilisation de drones permet de contourner plusieurs de ces contraintes et d’effectuer en une dizaine de minutes un état des lieux jusqu’à 300 mètres de hauteur en restant au bas de l’immeuble ou de localiser en quelques instants l’origine de fuites ou de stagnations d’eau sur une étanchéité.

Par ailleurs, l’utilisation de drones civils se révèle particulièrement utile pour le suivi et la surveillance des travaux. Au lieu de faire monter et descendre la nacelle de l’échafaudage afin d’inspecter des points singuliers, le drone permet de prendre des clichés ou de visualiser en temps réel les zones concernées. Harmonie utilise depuis plusieurs années les drones pour le diagnostic et le relevé métrique lors de la réalisation de devis ainsi que pour la surveillance de chantiers. Vous trouverez dans la vidéo si-dessous la réalisation d'un rapport de visite par drone :

 

  • La thermographie par drone

    Aussi appelée thermographie infrarouge, la thermographie permet d’obtenir des images thermiques (des thermogrammes) d’un objet ou d’un endroit à travers l’analyse de son rayonnement infrarouge. Dans le domaine du bâtiment, cette technique est utilisée pour analyser les perditions thermiques des bâtisses et permet de mettre en évidence les fuites de chaleur grâce à une carte de couleurs correspondant à une échelle de température. La thermographie permet, entre autres, de :

    – détecter les ponts thermiques

    – repérer l’absence ou les défauts d’isolation

    – d’identifier les fuites d’air ainsi que les points et l’étendue d’infiltration d’eau en toiture-terrasse

    – contrôler les perditions thermiques

    – mettre en évidence les défauts dans les canalisations d’alimentation et le réseau de chauffage

    Contrairement aux hélicoptères qui offrent une vision principalement aérienne, les drones présentent l’avantage de pouvoir filmer les parois verticales des bâtiments à l’étude. Sans contraintes de temps ni d’espace, la thermographie aérienne offre de pouvoir obtenir des photographies d’une très grande résolution. Les données recueillies sont, quant à elles, très utiles pour la rénovation et l’amélioration des performances énergétiques d’un bâtiment.

  • Nettoyage de toiture et de façade

    La toute dernière innovation des drones dans le secteur du bâtiment est l’apparition de drones nettoyeurs de toitures. Ce type de drone est en mesure de nettoyer les toitures et les façades grâce à des pulvérisations précises et ponctuelles d’une solution de démoussage sur une surface de 2.50 mètres. Disposant d’une caméra permettant un pilotage de précision, les drones nettoyeurs ne possèdent que 15 à 20 minutes d’autonomie, ce qui reste toutefois suffisant pour le traitement d’une zone de 150 m2.

    Offrant ainsi de nombreux avantages comme le gain de temps, des prises de vue de qualité, la réduction des risques humains et des coûts, les drones sont en passe de devenir incontournables sur les chantiers de construction et de rénovation des bâtiments. Un outil dont les évolutions sont à suivre de près.