Étanchéité Façade

Un de nos métiers depuis 1977

toiture terrasse

Un immeuble bien entretenu est un immeuble dont l’intérieur est protégé des dommages à la fois de l’air et de l’eau. Les murs ne sont pas les seuls concernés, mais aussi tous les éléments qui composent la construction : les joints, les voussures, les tableaux, les modénatures, les balcons, les fenêtres, les portes fenêtres...

En effet, ceux-ci ne sont pas insensibles au temps qui passe, et leur imperméabilité s'altère au cours du temps.

Quand refaire l'étanchéité d’une façade ?

Tous les cinq à dix ans, il est bon de refaire un diagnostic ainsi que des travaux d’entretien pour maintenir une étanchéité parfaite en façade.

Il faut maintenir une certaine vigilance pour éviter l'apparition de désordres importants. Il faut savoir que quand les façades commencent à se dégrader, ce n’est pas forcément visible à l’œil nu : il peut par exemple y avoir des micros fissures, puis des fissures et des lézardes.

Notre équipe au bureau d'études estime des travaux d’étanchéité nécessaires dans les cas suivants :

  • des cloques apparaissent sous la peinture,
  • les parties inférieures des façades présentent des remontées d'humidité, de l’eau,
  • infiltration d’eau,
  • l’enduit est usé, il se décolle, il cloque, il se boursoufle
  • les joints ou les murs qui se fissurent (carbonatation du béton, épaufrures, corrosion des aciers dans le béton,...)

Quand réaliser des travaux d’étanchéité ?

Il faut savoir que certains types de façades ne sont pas adaptés aux enduits utilisés pour l’étanchéité. Ainsi, s’il a longtemps été acceptable de poser sur du plâtre des revêtements en plastique, on sait aujourd’hui grâce à des études que cela conduit à des sinistres, et n’est donc pas recommandé : le plâtre est une matière qui a besoin de respirer naturellement. De la même façon, les façades en pierre ne sont pas adaptées à recevoir ce type de produit non plus. Les façades en pierre de taille peuvent, quant à elles, recevoir un hydrofuge transparent durant les finitions qui rendront les pierres imperméables et la protégera des UV.

Les façades en béton, sont les plus adaptées à des travaux d’étanchéité dit imperméabilité type I2, I3, I4 selon le degré de sophistication du système.

Une étanchéité de façade est-elle adéquate ?

Avant tout diagnostic, Harmonie contacte systématiquement un fabricant des matériaux qui ont servi à construire l’immeuble dont il est question. Cela permet d’entreprendre des travaux en continuité avec les matériaux précédemment utilisés, et de connaître les préconisations techniques des constructeurs en ce qui concerne l’évolution du bâtiment. Celui-ci peut nous transmettre les traitements qu’il juge adéquats et les garanties des matériaux.

Par exemple, nous avons rencontré des clients qui souhaitaient si vivement avoir une garantie sur dix ans qu’ils exigeaient une peinture imperméable même si le support était en plâtre. Bien que ce procédé produise de mauvais résultats, il se trouve malgré tout toujours des entreprises à l’éthique douteuse qui acceptent ce genre de marchés et confirment aux clients que l'opération est possible.

Dans notre cas, nous refusons systématiquement ce genre d’appel d’offres, de contrat tant que le cahier des charges n’est pas modifié en ce qui concerne le système de finition.

Les recommandations d’Harmonie

Pour imperméabiliser une matière, il faut la recouvrir par un enduit qui l’empêchera d’être poreuse à l’eau. On choisit cet enduit en fonction du type de support concerné :

Pierre, béton et brique

: les traitements sont très variés et sont à adapter à l'ampleur des désordres, cela va d'un traitement I2 à I3 ou à I4. On applique aussi des hydrofuges, comme sur la brique par exemple, qui empêchent la pénétration de l’eau mais laissent le support respirer. Les hydrofuges sont des produits transparents et incolore qu’on ne peut pas voir à l’œil nu une fois qu’ils ont séché.

 

Plâtre

: Pour ce support particulier, nous choisissons d’utiliser une peinture minérale naturelle : pratique et agréable à l’œil, elle est d’une bonne efficacité pour laisser le support respirer grâce à ses micropores tout en lui garantissant une bonne imperméabilité à l'eau de l'extérieur et une perméabilité à la vapeur d'eau intérieur un peu comme les matière en gortex "vos façades respirent sans transpirer".