HARMONIE distinguée au concours du Geste d'Or 2017

06 nov. 2017

Le 5 novembre 2017, au Carrousel du Louvre dans le cadre du Salon International du Patrimoine Culturel, le palmarès des nominés au prestigieux concours du Geste d’Or 2017 a été révélé.

Harmonie a eu la fierté d’être nominée pour la rénovation énergétique réalisée rue du moulin de la pointe dans le 13ème arrondissement à Paris.

 

 

De gauche à droite : Pascal Payen APPENZELLEER, Secrétaire Général du geste d’Or,  Julien SOUCHON, Directeur Commercial d’Harmonie et Arthur GARDERES, ingénieur ENERA Conseil.

 

 

Retour sur un projet remarquable et remarqué...

 

La nature des travaux réalisés

 

Voici le détail des interventions qui ont été réalisée dans cette copropriété :

- Ravalement avec isolation thermique par l’extérieur

- Réfection et isolation des toitures terrasses

- Isolation de la sous-face de l’entrée du bâtiment principal donnant sur logement

- Mise en place d’une ventilation mécanique sur R+2

- Rénovation de la ventilation de la tour R+10 par une ventilation naturelle rénovée (par balayage)

- Equilibrage du réseau de chauffage en fin de travaux.

 

Cette combinaison de lots de travaux était essentielle pour un projet cohérent, en effet, une isolation ne peut se faire de manière isolée... Elle implique des changements de comportement des différents fluides au sein du bâtiment et doit être associée aux autres lots (ventilation/équilibrage) afin d’assurer le confort et l’efficacité énergétique annoncée.

Le projet de rénovation aurait pu être encore plus ambitieux mais cette combinaison de travaux permettait une remarquable augmentation des performances énergétiques tout en restant dans un budget acceptable pour la copropriété. L’ingénierie financière a été également d’une grande aide pour faire voter le budget travaux : plus de 180 000 € d’aides ont été obtenues par ENERA Conseil.

 

La copropriété avant et après travaux

 

Les chiffres clefs de cette rénovation

En matière de classe énergétique le bâtiment, suite à la rénovation énergétique passe à une consommation inférieure au seuil BBC rénovation : 103,7 kwh EP/m2 /an.

Les consommations pour le chauffage baissent de 67%. On devrait constater à l’issue de la prochaine période de chauffe un passage de 61 000 € à 20 000 € de consommation CPCU annuelle. Une économie qui sur 8 ans correspond au même montant que celui des travaux diminués des aides et subventions.

 

En matière de budget travaux le montant global des travaux engagés, honoraires inclus, a été de 489 472 € TTC. Les copropriétaires ont bénéficié des aides de la Mairie de Paris, de la région Ile de France et de Certificats d’Economie d’Energie pour un montant global de 180 380 €, ce qui représente plus de 36% du montant des travaux. Le cout total du projet a donc été ramené à 309 092€. Les copropriétaires ont également bénéficié des aides individuelles de l’ANAH soumises à conditions de ressources.

 

La transmission du savoir

L’Agence Parisienne du Climat favorise l’émergence de projets de rénovation énergétique par toute une série d’action parmi elle on note l’organisation visites de copropriétés ayant réussi leur projet. Il s’agit de permettre au grand public de rencontrer les acteurs qui ont œuvré à ces projets. Les rénovations réalisées dans les copropriétés visitées sont remarquables en termes de performance énergétique et de qualité de réalisation.

 

Les échanges lors de la visite

Le 68-70 rue du Moulin de la Pointe a été l’objet d’une visite de cette nature en juin 2017. Une vingtaine de présidents et membres de conseils syndicaux ayant un projet de rénovation énergétique avaient fait le déplacement. C’est une grande satisfaction pour Harmonie SAS de voir que ce chantier est également une sorte d’outil « pédagogique » permettant à tout un chacun de s’informer des tenants et aboutissants de ce type de projet : la transmission du savoir est essentielle au fonctionnement de la société. Ce type d’évènement donne un sens tout particulier à nos métiers.

C’est la raison pour laquelle Harmonie SAS a consacré un article détaillé sur son site internet en retranscrivant la quasi intégralité des questions réponses posées par les personnes ayant participées à la visite de l’APC.

 

L’indispensable qualité d’écoute

Le projet de rénovation énergétique de l’enveloppe du bâtiment est né il y a près de 5 ans, fruit du Conseil Syndical de l’époque et d’un Maître d’œuvre. Cependant ce projet s’enlisait. Le maitre d’œuvre avait en tête un projet qu’il voulait réaliser mais ce projet ne tenait pas vraiment compte des demandes des copropriétaires. Après plusieurs allers-retours le projet s’enlisait et risquait même de ne pas voir le jour. 

L’arrivée d’Arthur GARDERES d’ENERA Conseil a été déterminante. En quelques mois il a su formaliser un projet correspondant aux attentes des copropriétaires et compatible avec leur budget. La population au sein de la résidence n’est pas des plus aisée, c’est pourquoi le projet a été simplifié. Il a été concentré sur les économies d’énergies, avec des matériaux efficaces mais économiques (polystyrène de 160mm en façade et bandes coupe-feu). De même, la ventilation n’a pas été mécanisée en R+10 mais simplement rénovée. Seul le R+2 a été mécanisé car sa faible hauteur ne permettait pas d’assurer un renouvellement convenable et sain.

Cette qualité d’écoute a joué un rôle majeur dans le timing du projet : du vote à la fin des travaux seuls 18 mois auront été nécessaires pour finaliser le projet! On ne parle pas de performance de ce point de vue, même si un projet préparé avec méthode ne peut pas être pensé et concrétisé en moins de 2 à 3 ans pour une copropriété de taille moyenne…

 

Une belle histoire humaine

L’histoire de cette rénovation énergétique c’est aussi une histoire de synergie humaine. Ici deux ententes ont été fondamentales pour le succès du projet et sa qualité de réalisation.

Tout d’abord au sein de la copropriété. Le Conseil Syndical a été très présent lors de la rénovation. Au moins une personne était présente à chaque réunion de chantier, ce qui est rarement le cas sur la majorité des chantiers, afin de discuter des choix techniques, esthétiques, ou encore afin d’aider la Maitre d’œuvre et l’entreprise dans leurs démarches.

L’autre entente, tout aussi fondamentale que la première, c’est celle entre le maitre d’œuvre et le conducteur de travaux Harmonie : M. GARDERES et M.CARNEIRO. Ecoute, respect mutuel, fidélité à la parole donnée et volonté partagée de produire un bel ouvrage tout en tenant compte des contraintes de chacun. Tous ces éléments ont eux aussi été déterminant pour la réussite de cette rénovation.