HARMONIE primé par la ville de Maisons-Laffitte

31 oct. 2017

Participer à l’embellissement de l’environnement urbain de Maisons-Laffitte est important pour nous car la résidence qui a fait l’objet de notre candidature se situe sur la commune où nous avons notre siège social depuis 20 ans, mais aussi parce que Maisons-Laffitte est le lieu d’habitation et de loisirs d’un nombre important de nos collaborateurs.

Nous avons décidé en 2016 de candidater avec un chantier que nous avons mené à bien dans la copropriété de la Résidence du Parc de la Muette. Nous sommes particulièrement attachés à ce projet de ravalement car la résidence du Parc de La Muette est caractéristique d’une architecture que l’on retrouve dans de nombreuses copropriétés mansonniennes; elle est emblématique des ensembles résidentiels bourgeois des années 70 à 80.

 

 Jacques Myard remet le prix du Ravalement de la ville de Maisons-Laffitte à Harmonie

De gauche à droite, Jacques Myard (Maire de Maisons-Laffitte), Julien Souchon (Directeur commercial Harmonie), Ludivine Petitpas (Chargée d'affaire Harmonie)

 

Jacques Myard, maire de Maisons-Laffitte, en présence de Serge GODAERT, Maire adjoint Délégué à l’Urbanisme, à l’Aménagement et aux Transports nous a remis le 30 octobre le prix du Ravalement de la ville de Maisons-Laffitte.

 

   Un des 6 bâtiments de la copropriété     

Un des 6 bâtiments de la copropriété

 

L’histoire du site

Au 19ème le site de l’actuelle résidence passe entre les mains de différents propriétaires et est décrit comme un véritable arborétum. Il existe encore aujourd’hui pas moins de 24 variétés d’arbres différents dans la résidence.

Au 20ème siècle le site servira essentiellement à l’accueil des veuves et orphelins de guerre à travers l’activité de plusieurs fondations : la Fondation Chinoise et la fondation La Victoire. Le site sera vendu aux époux Lesueur en 1952.

Le 8 mars 1963, une page importante se tourne ; la propriété est vendue à la Société Civile Résidence du Parc de la Muette, pour 1 million de francs.

En mai 1964, le permis de construire est obtenu et le cabinet d’architectes Hurion et Stoppa de Montrouge programme la construction de 72 appartements, répartis en 6 bâtiments.

 

 Les documents de commercialisation

 Le documents de commercialisation 

 

Le chantier s’achève provisoirement le 19 octobre 1966 et la levée des réserves se déroule en juin 1967.

Les pathologies rencontrées dans cette résidence

Le Parc de Maisons-Laffitte est un environnement naturel très riche, la nature y est omniprésente. La Résidence n’échappe pas à cette règle.

En plus de 50 ans, le ruissèlement des eaux de pluie sur la structure ainsi que le taux d’humidité apporté par la présence d’une végétation dense, parfois située à quelques mètres de certaines façades, ont entrainé un certain nombre de dégradations.

 

 La résidence après travaux : certains bâtiments sont littéralement collés aux arbres 

    La résidence après travaux : certains bâtiments sont littéralement collés aux arbres

 

Sur de nombreuses façades la pierre de taille était devenue noirâtre, l’application d’un produit anticryptogamique, la réalisation d’un ponçage et un traitement hydrofuge de la pierre étaient nécessaires.

L’humidité avait également sévèrement dégradé les joints entre les pierres, il a fallu piocher les joints anciens et les recréer avec la finition qu’ils avaient à l’origine de la construction. C’est ainsi que plusieurs kilomètres de joints ont été recrées avec une finition de type listel : un fin filet blanc.

 

     

L'état de la pierre et des joints avant travaux

 

                                                                                                                                                                         

                                                                                                                                             Le résultat  après travaux 

 

L’objectif commun à toutes nos prescriptions de travaux était la « remise à neuf » du bâti et la protection contre les agressions climatiques futures. A ce propos la pose de 1050 mètres linéaires de profilés d’aluminium formant goutte d’eau afin d’éviter les phénomènes de ruissèlement d’eau sur les façades est une intervention qui permettra de prolonger considérablement la durée de vie du ravalement réalisé.

 

   Coupe d’un profilé formant goutte d’eau     

coupe d’un profilé formant goutte d’eau

 

Le chantier en chiffre

-2460 m² de façades de pierre de taille rénovées,

-4300 m² de façades en finition peinture décorative D3,

- 2106 m² de parties métalliques peintes,

-2775 m² de boiseries peintes,

-1050 mètres linéaires de profil goutte d'eau posés

Nos autres chantiers sur la commune

Avant de vous présenter le détail des travaux réalisés dans la résidence, vous pouvez découvrir nos chantiers de ravalement ici, nos travaux d’étanchéité isolante en toiture terrasse sont accessibles sur cette page et ceux d’isolation thermique sont ici.

Le programme des travaux dans le détail

Il est parfois difficile de comprendre pourquoi un ravalement doit se dérouler durant de nombreux mois, voir durant plusieurs années dans le cas de grands ensembles ou d’immeubles à l’architecture complexe.

Le ravalement de la résidence du parc de la Muette n’était pas un ravalement complexe mais il s’est déroulé sur plus d’un an, du fait du nombre de bâtiments à traiter et d’une intervention sur 100% des éléments présents en façade : aucune rénovation globale n’avait été effectuée depuis la construction de la résidence. Le descriptif des travaux ci-dessous permet de mieux comprendre la durée de l’intervention…

SI la signification de certains termes techniques vous échappe, vous pouvez retrouver dans notre FAQ les termes essentiels qu’il faut connaître.

Lavage à l’eau chaude de l’ensemble d’éléments de façade en béton armé, compris balcons (sols, rives, sous-face), appuis de fenêtre, bandeaux en rives de plancher, acrotère, souches de cheminée, soubassement, murets des porches, escaliers d’entrée, murs d’accès parking.

Sur l’ensemble des parties noirâtres en façade : application d’un produit anticryptogamique, pour détruire en profondeur les racines des micro-organismes. Ponçage de l’ensemble de la surface en pierre afin d’éliminer la partie poudreuse en surface (2 à 5 mm maximum), finition papier de verre. Dépoussiérage de l’ensemble pierres et joints, rinçage léger au jet.

Sondage général sur tous supports en béton en détectant des parties soufflées ou sonnant le creux.

Réparation des bétons :

-dégagement total des armatures corrodées,

-traitement des fers atteints,

-reprise du support au mortier de résine.

Révision des scellements de garde-corps avec sondage général, traitement antirouille et réfection des scellements dégradés.

 

   Les garde-corps des balcons après travaux     

les garde-corps des balcons après travaux

 

Réparation des pierres :

  • Piochage des parties détériorées, friables jusqu’au support sain,
  • Délimitation des zones, dépoussiérage et humidification du support,
  • Pour les reconstitutions supérieures à 2 cm d’épaisseur, fixation d’armatures légères avec goujons et fils de laiton
  • Reconstitution au mortier à gâcher appliqué à la truelle en serrant bien en deux passes si nécessaire.
  • Après durcissement, grattage de finition de surface de manière à obtenir un parement de surface à l’identique de celui de la pierre après le ponçage.
  • Exécution d’une gorge tirée au cordeau au moyen d’un fer à tirer avant la prise du mortier, exécution d’un joint blanc pour retrouver l’aspect d’origine.
  • Remplacement des pierres et incrustation sur une épaisseur de 8 cm.

Réfection des joints en totalité :

  • Piochage de la totalité des joints sur une profondeur de 3 cm,
  • Dépoussiérage à la brosse des parties piochées,
  • Imprégnation des parties piochées au moyen d’un petit pinceau en prenant soin d’éviter les coulures sur la façade, séchage environ une heure.
  • Bouchement des joints au mortier à gâcher à l’aide d’une truelle langue de chat,
  • Exécution d’un gorge tirée au cordeau au moyen d’un fer à tirer avant la prise du mortier,
  • Exécution d’un joint blanc pour retrouver l’aspect d’origine. 

 

   La continuité des joints en angle : photographie après travaux           

La continuité des joints en angle : photographie après travaux

 

Minéralisation de la pierre : restauration de la structure minérale des parties désagrégées de la pierre par imprégnation à saturation d'une solution minéralisant.

Grès émaillé : mur de façade sur la hauteur du RDC au niveau de la loge.

  • Piochage complet des supports,
  • Reprise de la planimétrie par un enduit de lissage,
  • Application d’un primaire d’accrochage,
  • Application d’un enduit hydraulique grésé.
  • Protection en tête par un larmier goutte d’eau en aluminium laqué (3 plis) engravé en façade.

 

   Façade après travaux : le bâtiment de la loge de la gardienne       

Façade après travaux : le bâtiment de la loge de la gardienne

 

Traitement siloxane hydrofuge : plafonds des balcons, soubassements, murs extérieurs des bâtiments, murs extérieurs des accès parking, rives extérieures et intérieures des balcons, murets des porches et escaliers d’entrées. Sur supports préparés et lavés, application d’une peinture microporeuse de type siloxane hydrofuge.

Traitement des surfaces peintes en siloxane : bandeaux en rives de planchers, les parties verticales au droit des circulations verticales, les faces extérieures des acrotères de toiture, intérieur des cages d’escaliers donnant accès aux caves. Après le nettoyage et la préparation du support, mise en place d’une couche d’imprégnation de la même teinte que la finition et 2 couches de finition de type D2, siloxane.

Traitement des appuis : sur toutes parties horizontales, notamment les têtes de rives des balcons, le dessus des casquettes et les appuis de fenêtres en béton. Application d'une couche de primaire isolante pour fonds alcalin, finition par application de deux couches de peinture laque satinée aux copolymères méthacryliques en phase solvant.

Mur bahut extérieur : Nettoyage de la pierre de façade. Réfection des joints dégradés au mortier spécial de reconstitution après élimination des joints défectueux, nettoyage soigné du support et application d'un primaire si nécessaire. Finition par surfaçage.

Les souches de cheminées : préparation du support conformément aux préconisations du fabricant, ravivage avec entoilage nécessaire des parties dégradées, finition lisse.

Localisation : souches de cheminées en toiture terrasse et celle de la chaufferie.

Menuiseries communes en bois : les portes d’entrées, les meneaux menuisés entre les baies (lambris vertical), les lisses hautes menuisées. Après vérification, remise en jeu et réparation des éléments dégradés des menuiseries bois :  Brossage, égrenage des peintures non adhérentes, une couche d’impression en totalité, réfection des mastics manquants ou non adhérents, ponçage à sec, application d’une couche d’imprégnation et deux couches de lasure brillante.

 

La résidence après travaux : les éléments menuisés en façade 

 La résidence après travaux : les éléments menuisés en façade

 

Poteaux et piètements de garde-corps installés sur l’ensemble des balcons , des portes fenêtres,  des barreaudages métalliques en partie hautes des murs bahuts en limite de résidence, les portails piétons et les accès pompiers et les portes de garages : grattage et brossage soignés des parties rouillées, traitement à la paille de fer de l’ensemble des surfaces, brossage et grattage des parties oxydées, application d'un primaire antirouille sur les parties grattées, application de deux couches de peinture glycérophtalique.

Sur les coffres de volets roulants et bavettes d’appui en aluminium : Mise en œuvre de protections des éléments en aluminium afin d’éviter toutes dégradations durant le ravalement ; nettoyage des aluminiums par un produit lessiviel, rinçage et essuyage.

En rives de casquettes d’acrotères, en rive de balcon et en rive des limons d’escaliers et paliers des entrées : pose collée de bavettes en aluminium pré laqué formant goutte d'eau compris colle et joints de calfeutrements en recouvrement.

Joints de dilatation entre deux bâtiments :

  • Décrottage total de l’ancien joint et meulage au disque des lèvres de manière à obtenir une surface parfaitement propre, mise en place d’un fond de joint cylindrique en profilé de mousse polyéthylène à cellule fermée.
  • Mis en place du fond de joint au moyen d’un calibre afin d’obtenir un positionnement correct permettant une section de mastic en accord avec les règles professionnelles du SNJF,
  • Mise en place du mastic au moyen d’un pistolet manuel en le serrant soigneusement contre les lèvres du joint,
  • Pose d’un profil type « TEGO » clipsé en aluminium laqué,
  • Reprise des épaufrures des pierres de taille.

Balcons : nettoyage des pissettes existantes, rallongement des pissettes par manchons PVC collé.

 

 Un des balcons de la résidence après travaux 

 Un des balcons de la résidence après travaux

 

 

Nous remerçions Camille Elamine, chargée d'étude urbanisme opérationel et foncier, qui était en charge de l'organisation du prix du ravalement de la ville.