HARMONIE SAS soutient un projet humanitaire à vocation internationale

15 juin 2017

 

Cinq étudiants de Polytech Paris Sud, ont choisi de faire appel à leur créativité pour développer une solution pouvant aider les populations n’ayant pas accès à l’eau potable. Leur projet a débuté sur les bancs de l’école Polytech Paris Sud-est en 2016. Depuis mai les cinq étudiants sont au Cambodge pour le développement et la mise en place de leur solution.

Polytech Paris Sud est l’école polytechnique de l’université Paris Sud spécialisé dans la formation d’ingénieurs. Elle est située sur le plateau de Saclay, un pôle technologique majeur, et regroupe de nombreux centres de recherche. Grâce à leur école les cinq étudiants se sont lancés dans un projet humanitaire s’inscrivant dans le développement durable.

 


Ils se sont donnés comme mission de proposer un système de filtration d’eau. Le projet se nomme Polysource. Ce système s’appuie sur trois parti pris :

- l’utilisation de matériaux accessibles financièrement et géographiquement pour les habitants : les matières premières doivent être produites localement et ne doivent pas être couteuses.
- la fabrication du système doit se faire partir de produits recyclables et il doit fonctionner à l’énergie solaire. Il s’inscrit dans une démarche de développement durable.

- le projet doit être exportable dans toutes les régions du monde, il pourrait apporter de l’eau potable à de nombreuses populations qui en sont privées.

Le fonctionnement du système de filtration d’eau se fait en 4 étapes. Tout d’abord, l’eau est pompée et acheminée jusqu’à une cuve de stockage puis elle est filtrée pour ensuite être stérilisée enfin, l’eau s’écoule du robinet.

 

 

 

Le projet Polysource est expérimenté depuis Mai 2017, au Cambodge, dans la zone du Grand étang de la pagode de Battambang, au Nord-Ouest du pays, plus précisément dans le village de Preah Andong. Ils ont choisi cet endroit, car les 248 familles consomment l’eau de l’étang non-filtrée et cette dernière est extrêmement polluée et contient des germes et des bactéries. Au Cambodge, 56 % de la population n’a pas accès à l’eau potable et 10 % des décès chez les enfants sont dus à la consommation d’eau non-potable.


Ils souhaitent que les Cambodgiens puissent être autonomes pour filtrer l’eau, mais aussi et, que la solution soit pérenne. C’est pourquoi durant leur séjour à Battambang, les cinq Français ont décidé de s’associer avec des étudiants de l’université de la ville. Dans une démarche humanitaire, ils souhaitent transmettre leurs connaissances aux habitants de la région pour la création et la maintenance du système Polysource. Ils aimeraient que le développement de la filtration d’eau soit mis en place à travers le pays par des locaux.

 

Pour fabriquer, tester et développer le prototype qui est testé à Battambang, les étudiants ont eu besoin de financements. Grâce à l’université, mais aussi à des sociétés privées comme Aqua Sys et Harmonie ainsi qu’à des particuliers, l’équipe a pu s’envoler pour le Cambodge et développer le projet. Nous vous tiendrons informé de son évolution.