• Accueil
  • Blog
  • Impression 3D maison : une révolution ?

Impression 3D maison : une révolution ?

29 juil. 2015

Impression 3DGrandement utilisée dans les secteurs de l’aéronautique, du design ou encore de la médecine, l’imprimante 3D a également fait une apparition très remarquée dans le secteur du bâtiment. Économies de matériaux, gain de temps et d’argent, réduction de l’impact environnemental ; les avantages de cette technique embryonnaire sont nombreux pour les professionnels de la construction. L’impression 3D constitue-t-elle l’avenir du secteur du bâtiment ? Tour d’horizon des implications de ce procédé révolutionnaire !

 

Les avancées de cette technique dans le bâtiment

La machine D-Shape conçue par un architecte néerlandais – Janjaap Ruijssenaars – et accessible en France, réalise pour l’instant des ouvrages d’art de plusieurs mètres à travers la technique dite de « stéréolithographie » – superposition de tranches fines de matière à travers une tête d’impression se mouvant à l’intérieur d’un cube, dans ce cas – elle pourrait cependant imprimer des bâtiments de deux étages.

Image de prévisualisation YouTube

WinSun, une entreprise basée en Chine a, pour sa part, réussi l’exploit de construire un immeuble de quatre étages avec l’aide d’une gigantesque imprimante 3D ; ce après avoir bâti 10 maisons en une seule journée avec cette technique d’impression. Et les nouvelles insolites liées à cette technologie ne cessent d’étonner avec la rapidité des avancées dans ce domaine. Un professeur de l’Université de Caroline du sud – Dr Behrokh Khoshnevis – a créé une machine capable d’imprimer une maison en un trait et non en pièce détachée comme c’était le cas pour WinSun.

Les bénéfices et les interrogations sur l'impression 3D

Construction_ChantiersDans le cas où les matériaux utilisés sont principalement des déchets des chantiers de construction, cela implique des coûts de production réduits ainsi qu’un taux de recyclage qui serait bénéfique pour l’environnement, sans compter une baisse de l’usage de la main d’œuvre.

La qualité et la durabilité sont des questions que nous pouvons cependant nous poser sur ces constructions 3D. Composé d’une association de ciment ainsi que de déchets de construction en béton, en sable et en verre, le matériau principal pour certaines machines d’impression semble ne pas répondre aux législations relatives en vigueur dans les pays occidentaux.

Les constructeurs immobiliers auront aussi du souci à se faire dans le cas où les matériaux sont mis aux normes. Les prix et les délais de construction des édifices imprimés pourraient défier toute concurrence.

Un nouveau champ de possibilités

Entre-t-on dans une nouvelle ère pour la construction ? On n’imagine pas un chantier de construction ou de rénovation sans aucune intervention humaine, mais pourquoi ne pas penser à des imprimantes permettant de répliquer des éléments lors du ravalement de façade d’un bâtiment en pierre de taille. Pour les entreprises spécialisées et à la pointe de la technologie, c’est une affaire à suivre de près !