• Accueil
  • Blog
  • Le confort en été de l'isolation thermique

Le confort en été de l'isolation thermique

28 juin 2017

Lorsque l’on évoque l’isolation thermique, on a plutôt tendance à penser qu’elle pourrait principalement servir durant les périodes de grand froid en hiver. Mais c’est se méprendre sur l’efficacité de ce système qui permet aussi de réguler la température en été.

Le confort thermique c’est quoi ?

Aujourd’hui, lors de la construction de maison neuve, on pense dès le début à une optimisation de confort thermique.
Lorsque l’on parle de confort thermique, on évoque cette différence de température désagréable qui existe en se déplaçant d’une pièce à l’autre de la maison. Cette sensation de gêne apparait quand l’écart de température est supérieur à 3 °C en période hivernale. D’où l’utilité de bien rénover votre chauffage et votre isolation des murs et combles de la maison.

 

 

Pourquoi isoler en été ?

Avons-nous besoin de le préciser : le confort thermique est différent en fonction des saisons. C’est pourquoi l’isolation est aussi importante en été qu’en hiver. Avec les fortes chaleurs que la France a connues dernièrement, bien isoler sa maison devient une nécessité aussi en été pour éviter que les maisons ne ressemblent à des saunas.

Les travaux à entreprendre pour une isolation optimale contre la canicule doivent toucher les parties qui laisse entrer rapidement la chaleur extérieure : la toiture, les fenêtres, les combles, les murs ou encore les sols. Les isolants utilisés doivent déphaser au maximum la maison, c’est-à-dire qu’ils doivent retenir au mieux les entrées de chaleur. Les meilleurs matériaux à utiliser pour un déphasage optimum sont ceux qui possèdent une faible conductivité thermique comme le polyuréthane et polystyrène (pour les isolants synthétiques) ou les laines de roche, de bois ou de mouton (en isolants naturels).

Améliorer les ouvrants pour un meilleur confort thermique d’été

Pour optimiser le confort thermique des pièces, il est nécessaire d’améliorer la qualité des fenêtres. Aujourd’hui pendant les constructions de maisons neuves, on a tendance à placer de larges fenêtres avec des volets isolés qui permettent de diminuer la quantité de lumière artificielle. Cependant, la taille de ces fenêtres doit rester dans les normes. En effet, elles ne doivent pas dépasser 20% de la surface habitable de la maison, sinon elles accumuleront un surplus de chaleur. De même, ces fenêtres seront plus facilement installées au sud car elles permettent de recevoir plus de lumière et donc plus d’énergie en hiver. On voit ici qu’il peut y avoir certaines contradictions entre la volonté de se protéger de la chaleur en été et d’en accumuler en hiver. Certains dispositifs permettent de concilier ces deux impératifs. Les brises soleils installés en façade en sont un bon exemple. En été, le soleil est haut et les brises soleils empêchent les calories de pénétrer à l’intérieur de la maison. En hiver le soleil est plus rasant et n’est pas coupé par les brises soleils : les calories peuvent rentrer dans la maison.

Brise-soleil en action

 
Une isolation thermique indispensable en tout temps

Bien sûr, pour améliorer le confort thermique de la maison, on peut installer un chauffage optimal ou même une climatisation dans les pièces. Mais l’isolation reste le plus important et c’est elle qui vous aidera à faire des économies d’énergie par la suite. Une maison bien conçue pourra conserver un maximum de chaleur solaire. Une isolation correcte gardera les pièces à une température d’environ 19 °C, ce qui correspond à un vrai confort thermique.

De plus, il faut savoir qu’augmenter votre thermostat d’un seul degré, ne vous apportera pas forcément plus de confort mais augmentera votre consommation énergétique de plus de 5%.

 .