ITE Le Plessis Bouchard

Informations
Département :
95 - Val-d'Oise
Type de réalisation :
Isolation thermique

 

Chantier d’isolation thermique Le Plessis Bouchard

 

Isolation thermique Le Plessis Bouchard  – Résidence les Hauts de St Nicolas

L’isolation thermique de cet immeuble concerne les pignons. Harmonie a aussi procédé :

  • à la mise en œuvre d’un bardage ventilé sur isolant

  • à la réfection de l’étanchéité des balcons

  • à la peinture des maçonneries après réparation

  • au remplacement des garde-corps

Description de la ville

L’appellation « Le Plessis-Bouchard » est apparue au XIVe siècle et dérive vraisemblablement de la juxtaposition du nom du premier seigneur de Montmorency – Bouchard le Barbu et du terme en ancien français « Plessié », évoquant un enclos formé de branchages, comme celui qui entourait le hameau jadis. 

La commune du Plessis-Bouchard se situe à 20 kilomètres du nord de Paris et au cœur de la vallée de Montmorency. Les habitants du Plessis-Bouchard sont connus comme les Plessis-Bucardésiens et les Plessis-Bucardésiennes. La commune est limitrophe de Taverny, Ermont ou encore Saint-Leu-la-Forêt. La commune est l’une des plus petites villes de la vallée de Montmorency en terme de démographie.

Au XVIIIe et XIXe siècle, le Plessis-Bouchard comptait seulement 200 habitants et 400 étaient recensés au début du XXe siècle. La commune connaitra une augmentation sans précédent d’habitants entre 1921 et 1926, où sa population passera de 671 à 1 307. Depuis, la population a continué de s’accroître régulièrement et affichait aux derniers recensements réalisés en janvier 2015 le nombre de 7 900. 

La ville possède un riche patrimoine historique, avec notamment : l’Eglise Saint Nicolas du XVIIe siècle, la Maison Bourgeoise du XVIIIe siècle, la Croix de 1893 ou encore la Tombe franco-allemande de la Guerre de 1870, réunissant 25 soldats des deux nationalités.

Le Plessis Bouchard est jumelée avec une seule commune allemande : Niederstetten. 

Urbanisme du Plessis-Bouchard

Le Plessis-Bouchard est très attaché à son aspect agreste de même qu’à son agriculture. En dépit de la forte croissance démographique dévoreuse de terres agricoles au XVIIIe siècle, la commune a su maintenir son caractère rustique. Diverses tentatives d’aménagement ont été rejetées : en 1971, le Plan directeur d’urbanisme intercommunal de même que le Schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme de 1979 ont été refusés. Plus récemment, le projet de ville nouvelle dite de "Beauchamp" a lui aussi été refusé par les élus locaux.

Recherche
Localisation
91 95 78 77
92 75 93 94
Type de chantier
Code Postal