Henry Buzy-Cazaux s'exprime sur les subventions offertes aux copropriétés

14 août 2015

logo capital

En ligne avec sa politique d’innovation, Harmonie a lancé un nouveau pôle de d’ingénierie financière destiné à la mobilisation d’aides et de subventions relatives aux travaux de ravalement ou de rénovation énergétique des copropriétés. Une initiative remarquée par la presse et mentionnée dans une analyse d’Henry Buzy-Cazaux – président de l’Institut du Management des Services Immobiliers – dans CAPITAL le 20 juillet 2015. Ce dernier met en lumière les retards pris, ainsi que le manque d’information éloquent en matière d’aides accessibles aux copropriétés, tout en lançant un appel aux syndics à assurer leur mandat de conseil et d’accompagnement:

 

  

Transition énergétique : les syndics ont tout à gagner à mieux conseiller les copropriétés – Le Capital 20/07/15.

Les objectifs de la « loi Royal »

Henry Buzy-Cazaux s’intéresse à ce sujet dans le cadre de l’examen de la loi Royal qui est actuellement en cours et qui prévoit de rendre obligatoire la rénovation énergétique des logements anciens. Il rappelle que l’objectif de cette législation est de réduire la facture énergétique, de mettre en valeur le patrimoine collectif ou de protéger l’environnement contre les émissions de gaz à effet de serre. Cette dernière introduira le concept de la « rénovation embarquée » pour les copropriétés, ce qui rendra obligatoire les travaux de mise aux normes énergétiques lors de chantiers conséquents comme des ravalements de façade ou des rénovations de toiture.

L’absence d’un comptoir d’information unique

Il rappelle que les aides des collectivités de même que des leviers financiers privés existent malgré ce que certains pourraient penser et qui découlent du manque d’information. Beaucoup de syndicats de copropriété ignorent la gamme d’aides disponibles et qui leur sont dédiés. Un état de fait qui est aussi causé par la présence de différentes sources d'information et l’absence d’un comptoir unique ; on retrouve ainsi l’ANIL, l’ANAH, les Espaces info énergie ou encore les agences publiques comme l’Agence parisienne du climat. Henry Buzy-Cazaux présente ainsi Harmonie en tant qu’acteur majeur dans le secteur du ravalement et son pôle d’ingénierie financière qui maîtrise aussi la fiscalité, les certificats d’économie d’énergie(CEE), les prêts collectifs ou encore le crédit d’impôt pour la transition énergétique.

Les facteurs de succès de la transition énergétique

Cet expert souligne que la transition énergétique sera réussie si les parties prenantes de la copropriété arrivent à assurer la transmission de l’information et le rôle conseil. Une transfiguration de l’image des syndics professionnels contribuera également au succès de cette transition. En incitant les copropriétés à voter les audits et les travaux qu’ils conseillent à travers la proposition d’ingénierie financière adaptée, les syndics refléteront l’image de spécialistes de la valorisation du patrimoine collectif les syndics refléteront l’image de spécialistes de la valorisation du patrimoine collectif et gagneront en constance par rapport à leur mandat ainsi que la rémunération de services à valeur ajoutée.

 

 

Source: www.capital.fr/immobilier/tribune/henry-buzy-cazaux/transition-energetique-les-syndics-ont-tout-a-gagner-a-mieux-conseiller-les-coproprietes-1055426#lWrOwV7CYSBBZ0El.99