• Accueil
  • FAQ
  • Le lexique de la couverture en toiture et en façade

Le lexique de la couverture en toiture et en façade

juin 05, 2017

Les définitions principales

La toiture est une priorité lors d’un projet de rénovation au même titre que le ravalement d’une façade, il est d’ailleurs souvent moins coûteux de rénover la toiture en même temps que la façade plutôt que d’avoir des chantiers successifs. Lorsqu’elle n’est pas plate, la toiture est généralement composée de zinc, d’ardoise ou de tuiles. La rénovation d’une toiture a bien entendu comme objectif d’éviter toute infiltration d’eau future mais c’est aussi l’occasion de réaliser des travaux de performance énergétique. La rénovation permettra alors de garantir des économies d’énergie, car les déperditions de chaleur par les toits représentent en moyenne de 25 à 30 % de la déperdition totale d’un bâtiment. 

Pour les copropriétaires souhaitant modifier l’apparence d’un toit il existe des contraintes administratives à respecter. Elles visent à préserver la cohérence esthétique régionale ou locale du paysage urbain : les matériaux sont parfois imposés tout comme les couleurs à choisir dans la palette « officielle » de la ville. D’autres contraintes, apportées par l’Architecte des Bâtiments de France, peuvent s’appliquer lorsqu’une copropriété est située non loin d’un édifice historique remarquable.

Lors du projet de réfection de la toiture, il est parfois compliqué de comprendre le vocabulaire employé par les professionnels. Harmonie vous propose de découvrir ou de redécouvrir ces mots à l’aide d’un mini lexique toiture pour les copropriétaires.

 

Définition souche : c’est la partie de la cheminée dépassant du toit. La souche permet à la fumée de s’évacuer à bonne distance du toit pour éviter les éventuels encrassements.

Définition faîtage : le faîte est la rencontre des deux versants de toit c’est donc généralement le sommet du toit. Le faîtage est ce qui permet l’étanchéité et la solidité de cette ligne horizontale sommitale. 

Définition chatière : permet la ventilation des combles et du dessous de la toiture.

Définition châssis d’éclairage : est une surface vitrée qui peut être fixe ou ouvrante. Elle permet aussi la ventilation du grenier ou de la sous-toiture. Le châssis d’éclairage a plusieurs noms en fonction de sa taille. S’il est de petite taille il sera appelé vasistas, tabatière ou ciel-ouvert et s’il est de grande taille on le nommera fenêtre de toit ou fenêtre rampante.

Définition couvertine : c'est en quelque sorte un chapeau métallique : un profilé en métal recouvrant une maçonnerie. Elle protège les murets de balcons ou les acrotères de toiture terrasse, sa fonction est de garantir l’étanchéité.

Définition chien assis : est une lucarne sur un toit de petite pente. Un rampant, sorte de petit toit, le recouvre.

Définition saillie de rive : c’est un artefact qui permet la protection de la façade lorsque le toit dépasse de l’un des pignons, grâce à lui le ruissellement s’écoule à distance du mur évitant ainsi les risques d’encrassement en façade.

 

Définition noue : angle formé par la rencontre entre les versants de deux toits. C’est un angle rentrant. Quand l’angle formé par deux pentes de toit est sortant, il s’agit d’un arêtier.

Définition Jouée de lucarne : ce sont les parties latérales d’une lucarne, ce sont des faces triangulaires ou parfois rectangulaires qui peuvent être maçonnées ou habillées, en zinc pax exemple.

Définition lisse haute et la lisse basse : Ce sont des pièces métalliques horizontales. La lisse haute est la partie horizontale en haut du garde-corps et la lisse basse est la barre horizontale située en bas du garde-corps. 

Définition tableau de fenêtre : c’est l’encadrement maçonné de la fenêtre.

Définition Pissette : terme désignant un dispositif d’évacuation d’eau pour les terrasses ou balcons, il s’agit souvent d’un court tuyau rigide permettant l’évacuation de l’eau sans que cette dernière ne coule sur les balcons ou terrasses des étages inférieurs. Le mot barbacane est aussi employé, à tort, pour designer la pissette. La barbacane est en fait un dispositif maçonné, il a la même fonction que la pissette mais sa mise en œuvre est complétement différente.