• Accueil
  • Blog
  • Une nouvelle prime énergie pour les ménages

Une nouvelle prime énergie pour les ménages

01 mars 2017

Initiée par Ségolène Royale et annoncée le 23 février par le Ministère du Développement Durable, une nouvelle prime énergie sera accordée aux ménages à partir du 1e mars et jusqu’au 31 mars 2018 pour les encourager à faire des travaux d’économie d’énergie dans leur logement. Cette subvention variera de 50 à 1 300 euros

 

Plus de 5 millions de ménages en situation de précarité énergétique !

Selon l’Observatoire Nationale de la Précarité Energétique (ONPE), plus de 12 millions de français sont en situation de grande précarité énergétique ce qui représente environ 5 millions de ménages qui dépensent plus de 10 % de leurs revenus pour les besoins énergétiques de leur logement. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place cette subvention exceptionnelle pouvant atteindre 1 300 euros.

Une prime cumulable avec le CITE

Cumulable avec le Crédit d’Impôt Transition Energétique, le montant de cette prime énergie dépendra de la nature des travaux réalisés :

  • 50 euros pour l'installation d'un émetteur électrique à régulation électronique à fonctions avancées
  • 100 euros pour l'installation d'un programmateur centralisé pour radiateurs électriques
  • 800 euros pour l'installation d'une nouvelle chaudière au gaz ou au fioul à haute performance énergétique en remplacement d'une chaudière individuelle
  • 1 300 euros pour le changement d'une chaudière individuelle par une neuve au bois de classe 5.

Qui est éligible à cette prime ?

Plus de 45 % des ménages français peuvent prétendre à cette prime. Cependant, il faut noter que cette prime exceptionnelle s’applique à certaines conditions de revenus que vous pouvez lire dans le tableau ci-dessous.


Un dispositif financé en partie par les fournisseurs d’énergie

Ces primes seront distribués dans le cadre du programme des Certificats d’Economies d’Energie (CEE). Celui-ci impose les fournisseurs d’énergie à s’engager dans des opérations d’économie d’énergie et donc de participer au financement de ces primes énergies. Depuis leur création, les CEE ont permis l’installation de près d’un million de chaudières neuves performantes et l’isolation de 450 000 logements.