Définition de RGE

janv. 06, 2016


rge

Depuis le 1er janvier 2016, il est désormais plus simple d’obtenir le RGE. Il faut savoir que bon nombre de professionnels se sont plaints de la complexité des conditions d’obtention de ce label. Les critères d’obtention sont précisés dans un arrêté du 1er décembre 2015. A noter qu’il est difficile pour un artisan d'obtenir des contrats de rénovation de fenêtres, de chauffage ou d´isolation s’il n’est pas labellisé.

 

Qu’est-ce que le label RGE ?

RGE est un label qui s’adresse aux professionnels du bâtiment dont le métier contribue à l’amélioration de la performance énergétique. Il concerne, entre autres, la pose de matériaux d’isolation thermique, l’installation de chaudière à condensation et d’équipement de chauffage fonctionnant à l’énergie solaire.

Il prend tout son sens dans le cadre des mesures incitatives du gouvernement pour le développement durable. En effet, pour bénéficier de l’éco-PTZ (prêt à taux zéro) et du crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite), un particulier qui souhaite réaliser des travaux de rénovation énergétique doit faire appel à une entreprise reconnue RGE.

 

Simplification du critère d’obtention

Pour obtenir ce label, une entreprise doit répondre à certaines conditions. Les critères d’obtention ont justement été simplifiés conformément à la demande des professionnels.

De nouveaux critères sont appliqués à partir du 1er janvier 2016, parmi lesquels l’audit unique sur chantier. Actuellement, une entreprise RGE qui a plusieurs qualifications dans une même catégorie doit subir un audit sur tous les types de travaux qu’elle réalise. Désormais, le contrôle ne portera que sur un unique audit fixé de manière aléatoire dans les 2 ans suivant l’obtention ou le renouvellement du label.

Pour être labellisée RGE, une entreprise doit également respecter toutes les obligations légales et administratives, dont la garantie décennale. Par ailleurs, au moins un de ses responsables techniques doit suivre une formation agréée.

La certification RGE est valable pendant 4 ans. Durant cette période, l’entreprise doit avoir bouclé au minimum 2 chantiers.

Le label est délivré par des organismes indépendants accrédités par le Cofrac (Comité français d'accréditation). Il y a un organisme pour chaque spécialité, à savoir : Qualifelec pour les travaux électriques, Qualit'EnR pour les énergies renouvelables, Qualibat pour l’efficacité énergétique, Certibat pour la rénovation énergétique et Cequami pour les travaux de performance énergétique.