• Accueil
  • FAQ
  • Quel vitrage choisir pour une meilleure isolation thermique ?

Quel vitrage choisir pour une meilleure isolation thermique ?

sept. 14, 2016

 

« Portes ouvertes » sur votre maison, les vitres se doivent d’avoir une excellente isolation qu’elle soit thermique ou phonique. Le développement de l’offre de fenêtres isolantes permet d’envisager de réduire durablement les dépenses énergétiques de votre maison. Mais comment savoir quel vitrage saura améliorer avec efficacité l’isolation thermique de votre maison ?

Comment différencier les vitrages ?

Il existe différents modèles de vitrages qui permettent d’avoir une meilleure isolation thermique pour votre habitat. Dans une maison mal isolée, près de 40% de la perte de chaleur se fait au travers des fenêtres. Pour comparer les différents types de vitrage, vous devez prendre en compte la valeur Ug. C’est le coefficient de transfert thermique qui définit la performance de l’isolation thermique de la vitre. Plus simplement, elle indique la quantité de chaleur que le vitrage laisse passer. Plus elle est basse et meilleure sera l’isolation !

 

 

Les modèles de fenêtres et leurs caractéristiques

On compte généralement quatre modèles utilisés dans les maisons individuelles et copropriétés : le vitrage simple, le double vitrage, le triple vitrage et le vitrage super isolant.

Le simple vitrage est le minimum obligatoire pour les constructions. Il est constitué d’une seule lame de verre en général épaisse de 4 à 6 mm, avec un coefficient Ug proche de 6.

Le double vitrage est la référence en matière de mise en place de fenêtre que ce soit pour les constructions nouvelles ou pour le remplacement des équipements dans les rénovations énergétiques. Il est composé de deux couches de verre dont l’épaisseur peut varier. Celui-ci permet de réduire le coefficient Ug à 3. Il est donc deux fois plus performant qu’un simple vitrage.

Le vitrage super-isolant est la nouveauté du moment dans le monde de l’isolation. Il tend à remplacer le double vitrage car sa capacité d’isolation est deux à trois fois plus important grâce à la présence de gaz entre les vitres et à un film d’oxyde de fer, ce qui baisse son coefficient Ug à 1,1.

Enfin, le triple vitrage est le plus performant avec un coefficient Ug de 0,6. Cependant, c’est aussi le plus lourd avec trois épaisseurs de verres entre lesquels sont insérées deux couches d’air. De plus, il est également le plus cher. Son investissement peut d’ailleurs être plus couteux que les économies d’énergie qu’il génère à terme. Autre inconvénient : le triple vitrage diminue la quantité de lumière qu’il laisse passer.

Le châssis pour compléter l’isolation

Le vitrage seul ne suffit pas à garantir une isolation thermique parfaite. Le châssis joue également un grand rôle. Par ordre croissant d’efficacité énergétique, on note :

  • le bois, matériau naturel recommandé pour son côté écologique,
  • le châssis aluminium qui est performant lorsqu’il est couplé avec des coupures thermiques (isolant interne) et qui est aussi très facile d’entretien,
  • le PVC est sans doute le plus performant pour l’isolation mais il est moins « écolo » et dans certains cas peu facile d’entretien.

Il faut noter l’arrivée future sur le marché de châssis à très haute performance énergétique, il s’agit de matériaux composites associant PVC et fibres végétales, comme le lin par exemple.