• Accueil
  • FAQ
  • réglementation thermique 2012 et 2020 : les différences

réglementation thermique 2012 et 2020 : les différences

août 30, 2017

Le 1e janvier 2020, la nouvelle règlementation thermique, la RT 2020 entrera en vigueur. Elle rendra obligatoire la construction de bâtiments à énergie positive (BEPOS). Quelles différences y a-t-il entre l’actuelle RT 2012 et la future RT 2020 ?

La RT 2020 : pour une suppression du gaspillage énergétique

Le but principal de la RT 2020 est d’accroitre les performances énergétiques des bâtiments neufs, construits après 2020. Que ce soit pour des maisons individuelles ou pour des bâtiments à usage industriel ou professionnel, la norme sera de construire des immeubles dits passifs ou positifs. Ceux-ci devront produire autant voire plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

Ces constructions seront possibles grâce à une optimisation des solutions techniques qui réduisent les dépenses énergétiques : une meilleure couverture toiture, une isolation thermique complète qui supprimera les déperditions de chaleurs et les ponts thermiques, l’installation de panneaux solaires ou encore la création de façades innovantes comme des façades végétalisées.

Les constructions de BEPOS devront suivre ces recommandations précises :
- Une consommation de chauffage inférieure à 12 kWhep par m2 et par an,
- Une consommation d’énergie primaire (chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage et appareils électriques) ne dépassant pas 100 kWh/m2 et par an,
- Une production d’énergie renouvelable couvrant les besoins énergétiques de la maison (bilan passif) ou les surpassant (bilan positif).

 rt 2012

 

Quelles différences spécifiques avec la RT 2012 ?

La RT 2012 fait suite à la règlementation thermique de 2005 et au Grenelle de l’Environnement. Celle-ci a pour objectif d’améliorer de 15% la consommation énergétique des bâtiments neufs. Mais surtout, la RT 2012 se concentre sur les Bâtiments Basse Consommation qui ont une consommation limitée à 50 kWh/m2, tandis que les BEPOS valorisés par la RT 2020 doivent générer plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

La RT 2020 va donc plus loin car elle vise à supprimer totalement le gaspillage énergétique.

Tout comme la RT 2012, la RT 2020 encourage l’isolation thermique des bâtiments, mais en plus, cette règlementation s’intéresse aussi à l’empreinte environnementale et à la production d’énergies renouvelables.