• Accueil
  • Blog
  • Réglementation Thermique 2020 : transformer votre maison en source d’énergie

Réglementation Thermique 2020 : transformer votre maison en source d’énergie

20 juil. 2016

Qu’est-ce que la RT 2020

Instaurée par la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal, la Réglementation Thermique 2020 (RT 2020) est une norme définissant les nouveaux standards de la construction. Nous verrons apparaître d’ici 2020 des maisons dites « positives », qui produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment.

Applicable dès 2018 pour les bâtiments publics et fin 2020 pour toutes les constructions neuves, la RT 2020 fait suite à une série de réglementations thermiques ayant débuté depuis 1974. Elle avait pour objectif de limiter la consommation énergétique des bâtiments neufs. Cette nouvelle mouture mettra en œuvre le concept des Bâtiments à Energie Positive (BEPOS), imaginé suite au Plan Bâtiment Durable. Elle imposera donc que la dépense énergétique du bâtiment soit inférieure à 0 kWh/m²/an, lui assurant de produire de l’énergie.

Un projet plein de promesses

C’est en bénéficiant au maximum des énergies renouvelables et gratuites, tout en profitant d’une bonne isolation, que ces maisons arriveront à atteindre leur objectif. La domotique a son rôle à jouer dans la gestion de l’énergie, indispensable à cet effet. Ces maisons sont l’évolution naturelle des maisons passives. Représentant un surcoût de 5 à 10% (selon l’Ademe Haute-Normandie) par rapport à une maison classique, l’investissement était alors amorti grâce aux coûts de fonctionnement moindres de ce type de logement. Il y a fort à parier que les maisons positives seront rentabilisées encore plus vite, sous couvert que l’énergie produite soit rachetée aux particuliers pour être réutilisée ailleurs, comme c’est parfois le cas pour les possesseurs de panneaux photovoltaïques.

Un concept qui attire

Il est à noter que la réglementation précédente, la RT 2012, était initialement prévue pour 2010. Les difficultés techniques, financières ainsi que l’action des lobbys pourraient donc bien repousser l’échéance de l’application de ces normes de quelques années. Néanmoins, plusieurs projets de bâtiments à énergie positive sont déjà en place en France : le Green Office et sa surface de 23 300 m² en bioclimatique à Meudon est le premier grand bâtiment tertiaire de ce type. Il est muni de 4000m² de panneaux photovoltaïques et d’une chaudière à cogénération biomasse. La régie Immobilière de la Ville de Paris a également commandé 1435 m² de logements sociaux divisés en 17 appartements familiaux sur 6 niveaux dans le 11ème arrondissement. De quoi tester l’efficacité de ces nouveaux bâtiments en attendant une généralisation de leur mise en place sur le territoire.