• Accueil
  • FAQ
  • définition cantonnement de chantier

définition cantonnement de chantier

août 12, 2014

Reussir un cantonnement de chantierLe cantonnement sur un chantier désigne les locaux prévus pour les vestiaires, les réfectoires, les lavabos, les WC ainsi que les douches mis à disposition des employés et constituant une obligation réglementaire. Il assure l’hygiène, préserve la bonne santé des employés tout en contribuant à leur bien-être. Pour bien réussir un cantonnement les professionnels doivent respecter, outre une base de vie commune, les exigences tributaires de la taille et de la durée du chantier.

 

 

Les installations

Pour chaque chantier, quelle qu’en soit la durée,  une base de vie commune est à respecter. Une bonne aération, un bon éclairage et le chauffage pendant l’hiver, sont les conditions générales des locaux du cantonnement. Ils doivent aussi compter les dispositions suivantes :

  • vestiaires : ce local doit comporter des armoires individuelles ou des patères selon l’espace disponible sur le chantier, ainsi que des sièges ou des bancs.

  • réfectoire : ce local fermé doit être bien entretenu, avec des tables et chaises mis à disposition des travailleurs s’ils prennent leurs repas sur place. Il doit être muni d'appareils pour réchauffer et conserver la nourriture. Il doit également être climatisé en période d’été.

  • sanitaire : équipé de lavabos, d’eau courante, de facilités de séchage, de nettoyage ; ce local doit être dans l’idéal à température réglable. Les cabinets d’aisance doivent être munis de chasses d’eau, de papier hygiénique et être aménagés afin qu’aucune odeur ne s’en dégage. Des installations séparées doivent être prévues si le personnel est mixte.

Pour des chantiers de moins quatre mois, certaines dérogations existent, notamment des rampes pouvant être aménagées, au lieu des lavabos pour les sanitaires. De plus, en cas de non disponibilité de l’eau courante, un réservoir peut être utilisé. Il est aussi possible d’avoir des véhicules de chantier spécialement aménagés quand les caractéristiques d’un chantier ne permettent pas certaines installations.

 

Au delà de quatre mois

En sus de la base de vie commune, les cantonnements de chantier de plus de quatre mois doivent répondre à des exigences supplémentaires :

  • vestiaires : ce local spécifique doit se trouver à proximité du passage des employés. Les vestiaires doivent être au minimum d’un 1m2 et équipés d’armoires individuelles, ininflammable, dotées de double compartiments avec des serrures/cadenas. Des installations séparées doivent être prévues pour du personnel mixte.
  • réfectoire : pourvu de tables et de chaises pour accueillir les employés, il doit offrir des facilités pour réchauffer, cuisiner et conserver les aliments. Pour plus de 25 employés, un robinet fournissant l’eau potable et à température variable doit être disponible. Le réfectoire doit être entretenu au quotidien.
  • sanitaire : des installations fixes doivent être prévues avec des lavabos, l’eau potable à température réglable. Les cabinets d’aisance doivent répondre aux mêmes exigences que les chantiers de moins 4 mois. Si les vestiaires et les lavabos sont dans des emplacements séparés, ils doivent être reliés par un passage intérieur.

Concernant les douches, elles sont obligatoires dans le cadre des travaux insalubres, salissants ou incluant la présence de produits dangereux/à risques biologiques et pour certaines activités bien spécifiques du BTP. Pour les informations détaillées sur l’organisation et les exigences légales du cantonnement, consultez la note technique No 27 de la Cram Ile-de-France.