• Accueil
  • FAQ
  • la paille de lavande utilisée en isolation thermique

la paille de lavande utilisée en isolation thermique

déc. 14, 2015

 

La paille de lavande dispose de bonnes caractéristiques thermiques pour l’isolation des bâtiments. En fonction du conditionnement (vrac ou briques), on peut l’utiliser pour l’isolation des murs, sols, toitures et cloisons. Il est également possible de faire des enduits de paille de lavande avec de la chaux aérienne pour la restauration de vieux bâti ou le doublage d’un mur existant.

 

 

Caractéristiques

La paille de lavande est issue du broyage des gerbes ou du vert de la paille de lavande après distillation. C’est une fibre végétale très riche en silice ce qui lui confère une bonne carbonatation en présence de chaux aérienne. Elle comporte encore 2 à 3% d’huile essentielle (répulsif naturel contre certains insectes).

Performances Thermique et écologie

Disponible en bottes, en blocs de construction ou en vrac, la paille ne se différencie pas par son excellence. En effet, son coefficient de conductivité thermique varie entre 0,050 et 0,075 W/m.K en fonction de son conditionnement. Ce chiffre est à rapprocher des performances du POLYURÉTHANE entre 0,022 et 0,030 W/m.K. En revanche le bilan carbone de la fabrication de ces 2 types d’isolants est largement à l’avantage de la paille de lavande… Mais elle a d’autres atouts.

Avantages

Reconnue par la réglementation thermique 2012 (RT 2012), la paille de lavande possède des qualités notoires dans le cadre des travaux d’isolation thermique en construction ou rénovation :

  • très bon régulateur hygrothermique (régulation de l’humidité sans dégradations des performances thermiques),

  • matériau isolant ayant le meilleur rapport qualités techniques, écologique et coût (vrac),

  • recyclable et composable,

  • anti-champ magnétique et électrique grâce à la silice de la paille.

La pose de la paille de lavande

Ce procédé ne nécessite pas de connaissance technique particulière, et elle est utilisée en vrac, en botte, ou en bloc prêt à l’emploi.

Inflammable, la paille représente un réel danger en cas incendie. Par conséquent, il faut éviter de la mettre en contact avec les conduits de cheminée, les spots éclairage et fils électriques.

Il peut ainsi être utile de penser à la protéger d’un parement pour se prémunir de risques de cette nature.

De plus, même si la paille présente des caractéristiques hygrométriques, il faut éviter de l’exposer à l’eau ce qui lui fera perdre ses capacités thermiques. On évitera aussi le contact avec l’eau pour les risques de décomposition.

Conclusion : l'isolation thermique de la paille de lavande utile ?

La fibre végétale paille de lavande est un matériau à très haute capacité de régulation de l’humidité et un bon isolant écologique et respirant. Il nécessite cependant des précautions de mise en œuvre particulières.