• Accueil
  • Blog
  • 2018 : ce qui change pour les aides à la rénovation énergétique

2018 : ce qui change pour les aides à la rénovation énergétique

22 janv. 2018

Le gouvernement d’Emmanuel Macron souhaite encourager la transition énergétique en imposant de nouvelles mesures pour l’immobilier. En ce sens, des aides à la rénovation énergétique sont mises en place pour inciter les ménages à effectuer des travaux. Ces mesures gouvernementales relatives aux rénovations énergétiques évoluent. Quels seront les changements pour l’année 2018 ?

 

Le Chèque énergie s’étend sur toute la France

Mis en place par Ségolène Royale, ancienne ministre de l’écologie, le Chèque énergie était expérimenté depuis 2016 dans 4 départements : Pas-de-Calais, Aveyron, Côtes d’Armor et Ardèche. Aujourd’hui, ce dispositif est en vigueur sur tout le territoire français. À partir du mois de mars, ce chèque de 150 euros en moyenne (échelonné de 48 à 227 euros selon le revenu des ménages), sera envoyé aux foyers les plus modestes qui le demandent. Le Chèque énergie permet de financer des travaux de rénovation ou de payer des factures énergétiques telles que l’électricité, le gaz ou encore le bois pour le chauffage.  Cela devrait aider plus de 4 millions de ménages précaires en France.

"Le Chèque énergie viendra en aide à beaucoup de nos concitoyens qui peinent à payer leurs factures d'énergie ou qui souhaitent rénover leur logement" a déclaré Sébastien Lecornu, secrétaire d'État à la Transition écologique et solidaire.

 

 

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) prolongé

Mis en place depuis 2014, le CITE a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2018 avec quelques changements notables. Permettant de rembourser les travaux jusqu’à 30 %, le CITE est désormais en vigueur pour les chantiers les plus importants tels que l’isolation thermique ou l’étanchéité de toiture. En ce sens, le changement d’une fenêtre ou d’une porte ne sera plus pris en charge par ce dispositif au même titre que le remplacement d’une chaudière. Cette aide financière est plafonnée à 8 000 euros pour une personne vivant seule et 16 000 euros pour un ménage.

Néanmoins, pour ne pas déstabiliser les familles, une mesure transitoire a été instaurée jusqu’au 30 juin 2018 : le remplacement d’une fenêtre à simple vitrage ainsi que l’installation de chaudière à très haute performance énergétique utilisant le fioul pourront être remboursés à 15% seulement. D’ailleurs, en ce qui concerne le fioul, il faudra tout de même prendre en compte que la « taxe fioul » appelée TICPE (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) est à 187,44 € depuis le 1e janvier.

 

 

L’Anah : un financement pour habiter mieux…

L’Agence Nationale pour l’Habitat est toujours présente en 2018 pour aider les français. Son programme est renouvelé pour 5 ans et permet d’obtenir des subventions en fonction des travaux effectués :

  • jusqu’à 50 % pour les travaux lourds dans la limite d’un budget de 50 000 euros HT,
  • jusqu’à 50 % pour les travaux d’isolation thermique dans le limite de 20 000 € HT, cette subvention est complétée par la prime Habiter Mieux (10%),
  • sont également subventionnés, les honoraires et les frais de diagnostics thermiques.

 

 

Le CEE coup de pouce

Les certificats d’économie d’énergie – coup de pouce sont renforcés par le gouvernement. Dans le but de limiter les installations « polluantes » au fioul, il sera possible aux français les plus modestes d’avoir une prime pouvant atteindre 3 000 euros pour changer leur vieille chaudière au fioul. Ces familles pourront donc installer une chaudière utilisant les énergies renouvelables. 

 

 

Les aides maintenues

Quelques mesures restent actives et inchangées pour 2018. Concernant les travaux de rénovation énergétique, les français bénéficieront toujours d’une TVA réduite à 5,5 %. De même, le dispositif Eco PTZ est maintenu jusqu’au 31 décembre 2018. Celui-ci permet aux français d’obtenir un financement pouvant aller jusqu’à 30 000 euros pour effectuer leurs travaux de rénovations les plus importants. Par ailleurs, il sera toujours possible aux propriétaires de logements de plus de 15 ans de refaire l’isolation des combles pour 1 euro symbolique grâce au Pacte Énergie Solidarité.

Voici un tableau qui vous aide à y voir plus clair et résume pour vous toutes les aides à la rénovation énergétique en 2018 ! (Sources : QuelleEnergie.fr)