• Accueil
  • FAQ
  • Copropriété : Focus sur le syndic

Copropriété : Focus sur le syndic

mai 24, 2019

Plusieurs personnes jouent un rôle notable dans l’organisation et la gestion d’une copropriété. En premier lieu, les copropriétaires via les décisions prises dans les assemblées générales par exemple. Les deux acteurs majeurs sont cependant le président du conseil syndical ainsi que le cabinet de gestion que l’on appelle couramment « le syndic ». 

Le syndic : un chef d’orchestre pour la copropriété

Le syndic est mandaté par le syndicat des copropriétaires et à ce titre il le représente. Il désigne un gestionnaire de copropriété qui gèrera une ou plusieurs copropriétés. Le gestionnaire de copropriété est en charge de différentes tâches administratives : planifier les assemblées générales et leur ordre du jour, fournir les comptes rendus de réunions importantes, informer les copropriétaires sur les actualités (comme l’annonce des nouvelles lois qui vont impacter les copropriétaires), il gère aussi le personnel si la copropriété en dispose pour le gardiennage et le nettoyage par exemple. Le syndic s’occupe également de gérer la comptabilité et les finances annuelles de la copropriété et suit l’évolution des travaux si celle-ci réalise un chantier de rénovation énergétique, du type isolation thermique par l’extérieur par exemple.

 

 Ravalement effectué par Harmonie sur une copropriété de Paris

 

Syndic de copropriété et conseil syndical : risques de confusion

Il faut faire attention à ne pas confondre le syndic avec le conseil syndical (le syndicat des copropriétaires) et son président appelé souvent « PCS », abréviation de Président du Conseil Syndical. La loi impose la création d’un conseil syndical pour l’administration d’une copropriété. Son président fait le lien entre l’ensemble des copropriétaires et le syndic aussi appelé cabinet de gestion. Il est assisté ou peut déléguer des tâches aux autres Membres du Conseil Syndical appelé aussi MCS. Le PCS se doit d’avoir un regard sur le fonctionnement du syndic. Néanmoins, il nous faut préciser que si le fonctionnement de la copropriété se fait grâce à un syndicat coopératif, alors le président du conseil syndical et le syndic peuvent être la même personne. Mais il s’agit d’un cas peu commun en France.

Le syndic bénévole : une alternative économique pour la copropriété

Le syndic peut être bénévole ou bien professionnel. De plus en plus de copropriétés font face à des difficultés financières. C’est pourquoi, certains choisissent aujourd’hui d’opter pour un syndic bénévole. Cependant, la loi interdit de prendre une personne extérieure à la copropriété. Ce dernier doit impérativement être l’un des copropriétaires ou le/la conjoint(e) de l’un d’entre eux.  Comme son nom l’indique, celui-ci ne reçoit aucune rémunération pour ses services, ce qui permet une baisse certaines des frais annuels de la copropriété. Rappelons que les charges annuelles de copropriété atteignent en moyenne presque 2500 € sur Paris mais qu’elles sont proches de 1200 à 1500 € dans d’autres métropoles importantes comme Montpellier, Toulouse ou Rennes.