Rénovation de toiture : la tuile


 

couverture TUILELa tuile est un matériau fait de terre cuite ou de béton.

Sa fabrication est relativement simple contrairement à l’ardoise, puisque que l’on coule dans un moule ce qui une fois durci deviendra une tuile

De fait, chaque tuile sera identique à la précédente, conférant ainsi une régularité parfaite à la toiture.

La fabrication artisanale des tuiles suit le même procédé mais n’offre pas le même résultat. En effet, comme on peut le voir sur certaines toitures en Provence, les tuiles artisanales ne sont pas régulières et identiques, ce qui toutefois est gage de charme et d’authenticité. 

Lors de la construction de la charpente à l’origine de la toiture, les charpentiers ont dressé au faitage de nombreuses poutres et fermes. Ces dernières, liées entre elles, constituent la charpente. Des tasseaux viendront ensuite compléter la charpente puis des chanlattes s’intercaleront tous les 30 à 40 centimètres pour permettre à la tuile de reposer. Il suffira ensuite d’aligner en emboîtement des rangées de tuiles les unes aux autres jusqu’à la tuile de faitage qui recouvre le dernier rang et le protège. La tuile est un matériau rapide à poser une fois les tasseaux et les chanlattes posés : de fait, on la surnomme tuile mécanique ou tuile à emboîtement. 

 

Quels sont les différents types de tuiles :

La tuile peut être constituée d’argile, de béton, de terre cuite. Il existe également des tuiles de verre qui apportent de la lumière depuis la toiture, à l’instar d’un puit de lumière. Cependant, ce système ne peut être combiné à une isolation de la toiture car l’apport de lumière deviendrait caduque. 

Les tuiles sont communément de forme rectangulaire mais elles peuvent être moulées pour être arrondies ou carrées. 

Les tuiles sont également l’objet d’innovation high-tech à l’image de celles produites par Tesla.

Traditionnellement les tuiles sont orangées mais elles peuvent être aussi ocre, terre de Sienne ou rouge. Il est également possible de pigmenter les tuiles de couleurs plus originales, en bleu ou en vert par exemple.

 

 

COUVERTURE TUILE harmonie
Chantier Harmonie de couverture en tuile à Sartrouville

 

 

En quoi consiste le démoussage ?

Le démoussage n'est en aucun cas une alternative à la rénovation d'une toiture en tuile vétuste. Il s'agit d'une action d'entretien visant à retarder le moment ou il sera nécessaire de refaire la toiture. Le toit d’un bâtiment est la zone la plus exposée aux intempéries et donc susceptible de subir une dégradation précoce. Formation de couches de mousse, altération apparente de la couleur, fragilisation des tuiles ou ternissement du zinc, sont autant de pathologies auxquelles une toiture mal entretenue est exposée. Un assainissement et un entretien régulier sont donc essentiels pour garder une toiture en bon état. Faute de temps ou dû à la « dangerosité » de la tâche, le nettoyage de la toiture est souvent négligé. Or, en France, il est préconisé de nettoyer le toit de toute habitation au moins une fois par an afin de le pérenniser.

L’apparition de mousse et de lichen sur la surface des couvertures est un phénomène très courant, en particulier lorsque une habitation est entourée de verdure. Le démoussage est un procédé qui consiste à enlever ces pousses de végétaux. Il protège, d’une part, la couverture d’une dégradation prématurée et, d’autre part, assure une bonne apparence esthétique, particulièrement en ce qui concerne les bâtiments à toitures inclinées. Le démoussage peut être réalisé de deux manières :

  • A l’ancienne

Un démoussage à l’ancienne est réalisé à l’aide d’une brosse dure et d’eau. Après le nettoyage de la couverture, les gros résidus sont enlevés avant que le toit soit lavé de haut en bas. Ce type de décapage manuel est à privilégier dans le cas de couverture en tuiles ou en ardoise, car ces matériaux sont d’une grande fragilité. Une technique adaptée aux maisons et qui peut se révéler laborieux.

  • Nettoyage à haute pression

Le démoussage peut aussi se faire à l’aide d’un nettoyeur à haute pression. Toutefois, une trop forte pression risque de fissurer les tuiles ou d’écailler les ardoises, les rendant ainsi plus perméables à la saleté. Cette méthode est donc à être employée avec beaucoup de précautions.

Il est judicieux de prendre conseils auprès de professionnels afin de choisir la ou les techniques les plus appropriées au démoussage de votre toiture.

 

Les traitements additionnels

L’application d’anti-mousse, d’algicide ou de fongicide permet de parfaire un démoussage ; ces produits permettent d’éliminer toute trace de parasite non éliminé lors du démoussage.

Pour une protection optimale de la couverture, un traitement hydrofuge peut également être apposé. Le produit hydrofuge doit être appliqué sur la totalité de la surface de la couverture et être lavé après 24 h. Cette couche protectrice immunisera la couverture contre le gel, la pollution ou encore la pluie, tout en préservant la couleur des matériaux couvrants.

Même si une toiture ne présente pas de signes apparents de dégradation, une inspection et un nettoyage annuels permettent d’éviter des travaux qui peuvent se révéler coûteux. Il faut également penser à élaguer les arbres surplombant les toits afin d’éviter les chutes de feuilles ou de branches sur le toit. Dans le cas des copropriétés, certaines entreprises spécialisées proposent des contrats d’entretien ; ce qui permet de vérifier et maintenir l’état du toit ainsi que son étanchéité.

Trouvez un chantier près de chez vous !

Localiser