• Accueil
  • Blog
  • L’éco rénovation : plus qu’une tendance, une alternative accessible à tous !

L’éco rénovation : plus qu’une tendance, une alternative accessible à tous !

23 janv. 2020

Les solutions pour rénover son habitat de manière à respecter l’environnement sont légion. Un grand nombre d'entre elles sont facilement accessibles au grand public, complétées par des dispositifs mis en place par le gouvernement afin d’inciter les Français à sauter le pas.

 

Les différentes facilités financières pour l’éco-rénovation

Les particuliers et les bailleurs sociaux disposent aujourd’hui de plusieurs programmes qui se présentent sous forme d’aide financière, en voici quelques exemples :

  • L’Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ): il permet aux particuliers propriétaires, y compris s’ils sont bailleurs, de bénéficier d’un prêt à taux zéro de 30 000 euros maximum dans le cadre de travaux d’éco-rénovation. Il s’adresse aux propriétaires, qu’ils habitent le logement ou qu’ils le mettent en location.
  • MaPrimeRenov: auparavant Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE), il s’adresse aux ménages les plus modestes selon les conditions de ressources de l'Anah. Quant aux ménages non éligibles, un CITE transitoire valable jusqu'au 31 décembre 2020 permet de déduire de leur impôt sur le revenu 30 % des dépenses réalisées pour certains travaux d’amélioration de la performance énergétique.
  • L’Éco-prêt logement social (éco-PLS): spécialement destiné aux bailleurs sociaux, il s’agit d’un prêt à taux variable, adossé au taux du livret A, destiné à financer les travaux d’économie d’énergie permettant à un logement de passer d’une consommation d’énergie primaire supérieure à 230 kWh/m²/an à une consommation inférieure à 150 kWh/m²/an.
  • Le partage des économies de charges entre propriétaire et locataire: le propriétaire bailleur peut ainsi faire contribuer financièrement son locataire lorsqu’il réalise au moins deux travaux de rénovation destinés à économiser de l’énergie.

 

Les alternatives pour réussir une éco-rénovation

On parle d’éco-rénovation lorsqu’un propriétaire rénove son logement pour le rendre passif et/ou pour lui permettre de produire de l’énergie renouvelable. Pour cela, il va utiliser des matériaux naturels, tels que :

  • La toiture végétalisée ou la laine de bois, qui se présente sous forme de panneaux souples ou semi-rigides et destinée à l’isolation de toiture
  • La laine de mouton et les bottes de paille pour l’isolation des murs
  • La laine de chanvre, la laine de lin et la laine de coton, pour l’isolation du logement en général ainsi que l’isolation phonique
  • Le liège

Quant à la production d’énergie, les particuliers ont liste souvent :

  • les éoliennes
  • les hydro-turbines pour produire de l’énergie hydraulique
  • les installations photovoltaïques (panneaux solaires thermiques), qui absorbent le rayonnement solaire pour le convertir en énergie thermique ou électrique.

 

Quel prix pour une éco-rénovation ?

Enfin, pour l’année 2019, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie a livré des fourchettes de prix observés sur le marché de l’éco-rénovation.

Voici quelques exemples de prix :

  • un poêle chauffant : de 2532 € à 7812 €,
  • une porte : de 752 € à 3166 €,
  • un chauffe-eau solaire classique : de 792 € à 2192 €