Contrat d’entretien toiture terrasse

En France on rencontre une grande variété de toitures : accessibles ou non accessibles, des toitures en ardoise, ou des toits faits de tuiles béton, des toitures zinc ou en ardoise ainsi que des toits terrasses avec des dalles sur plots, de l'étanchéité sous gravillon ou de l'étanchéité auto-protégée, des bacs acier ou des dispositifs végétalisés. Après la rénovation de la toiture par des artisans couvreurs les travaux bénéficieny d’une garantie décennale.

Cependant pour éviter les désagréments liés à la détérioration du procédé d’étanchéité il est primordial d’entretenir votre toiture. La détérioration des membranes d’étanchéité peut entrainer des fuites et surtout l'impossibilité de faire jouer votre assurance en cas de travaux de réparation si un contrat d’entretien n’a pas été souscrit. 

 

Nous vous proposons une vidéo présentant l'intérêt de disposer d'un contrat d'entretien

 

 

Souscrire un contrat d’entretien pour une toiture terrasse, est-ce vraiment utile ?

La durée de vie d’une étanchéité sur une toiture terrasse est obligatoirement conditionnée par son entretien et ce même si elle est très peu visitée ou inaccessible. 

 

 

 

 

Pourquoi souscrire un contrat d’entretien des terrasses ?



Le principal ennemi d’une toiture terrasse est la nature. Lorsque les feuilles tombent des arbres et se répandent sur les toitures elles peuvent obstruer les chéneaux et les systèmes d’évacuation d’eau en toiture terrasse. 
Bien qu’une eau stagnante ne soit pas en soi un danger immédiat pour l’étanchéité de la terrasse il est toutefois préférable que le drainage de l’eau soit de qualité. En outre, la formation naturelle de mousse et de lichen est néfaste pour les toitures car ils peuvent s’infiltrer au droit des relevés d’étanchéité ou encore sous les protections.

À titre d’exemple si vous laissez une toiture terrasse sans entretien pendant une période de cinq ans, vous constaterez la vitesse à laquelle la végétation s’est développée. La mise en propreté de la terrasse ne sera donc plus une action ponctuelle, mais nécessitera une intervention beaucoup plus conséquente et de ce fait bien plus onéreuse.

Enfin, l’homme est responsable de beaucoup de dégradations des systèmes d’étanchéité. Les toitures terrasses recouvertes de graviers sur lesquelles il est possible de circuler peuvent être abimées au fil du temps lors de travaux ou à cause d’un passage trop fréquent de personnels d’entretien. Il s’agit du phénomène de poinçonnage : la pression exercée sur les graviers lors des déplacements sur le toit terrasse perfore le système d’étanchéité.

On profitera donc du contrat d’entretien annuel pour vérifier l’état général de la terrasse en s’assurant par exemple de l’état des mitrons de cheminée et de celui des gaines de ventilation qui peuvent parfois se décrocher lors de violents orages. 

Les végétaux seront éradiqués et un traitement chimique sera appliqué sur les zones où les mousses prolifèrent. Des photographies-témoins seront réalisées afin de rendre compte de l’état de la toiture.

 

Combien coûte un contrat d’entretien ?

étanchéité copropriétéQuel est le prix d'un contrat d'entretien? En règle générale, le calcul du coût du contrat d’entretien de la toiture terrasse se fait sur la base du nombre de mètres carrés à entretenir. D'autres facteurs conditionnent le prix :

  • la difficulté d’accès à la terrasse,
  • l’état initial du toit terrasse avant la première opération d’entretien,
  • la vétusté de l’immeuble,
  • la complexité de l’architecture du toit : multiplicité des gaines de ventilation, des cheminées, des renfoncements, des édicules,
  • la présence de gravillons.

 

Le prix oscille entre 1,30 € et 2€ au m2 : il s’agit d’un prix indicatif car chaque toit a ses particularités. 

Trouvez un chantier près de chez vous !

Localiser

 

Résiliation du contrat d’entretien

Les contrats d’entretien des toitures terrasses sont concernés par une reconduction tacite : ils sont de fait soumis à la loi Chatel. 

Il appartient théoriquement au prestataire d’adresser un courrier au syndic de copropriété dans les trois mois qui précèdent la fin du contrat. Cela permet de les informer que le contrat se renouvellera de façon tacite, sauf à ce que dénonciation du contrat soit adressée aux prestataires concernés par courrier recommandé et dans le délai imparti.

 

Les types de toiture terrasse concernés

Toutes les toitures plates peuvent faire l'objet d'un contrat d’entretien, même s’il s’agit d’une toiture végétalisée. Il est vrai que l'entretien d'un toit terrasse végétalisé peut être plus complexe que celui d'une étanchéité bitumineuse classique. En effet le procédé d'étanchéité est beaucoup plus complexe dans le cas d'une couverture de toiture vivante.

 Si vous voulez en savoir plus, découvrez notre vidéo Travaux d'étanchéité : vous découvrirez à quel point votre toiture est technique et ses fonctions multiples. Elle sert à isoler le bâtiment de l’eau et de l’air mais elle joue aussi un rôle important en matière d’isolation thermique. L'isolation des toits permet d'améliorer en moyenne de 15% la performance thermique d'un immeuble. Par ailleurs quand l'entreprise appliquant les produits est labellisée RGE par QUALIBAT et que l'isolant thermique apporte suffisamment de performances énergétiques, il est possible de faire subventionner les travaux : le devis travaux sera donc allégé. Toutefois, l’étanchéité de la toiture terrasse ne joue pas un rôle majeur dans son isolation phonique alors que l’isolation des murs extérieurs en façade permet de l’améliorer, notamment grâce à l’utilisation de polystyrène et de certaines laines écologiques. 

Notre site vous propose dans sa FAQ une série de lexiques techniques permettant de mieux comprendre la nature des termes techniques utilisés dans les devis travaux de réfection de toiture et durant le chantier : solin, membrane EPDM, bac acier, élastomère, pare-vapeur, acrotère, produits d’étanchéité… Les termes les plus utiles y sont consignés et expliqués.