• Accueil
  • Blog
  • Etat des lieux de la copropriété avec le Crédit Foncier !

Etat des lieux de la copropriété avec le Crédit Foncier !

27 nov. 2018

Le Crédit Foncier a effectué une étude statistique sur la copropriété et plus précisément sur leurs habitants. Réalisée sur un échantillon de 800 copropriétaires, cette étude vient d’être publiée. Les chiffres sont assez éloquents : d’une manière générale, les français aiment vivre en copropriété et le nombre de copropriétaires est en augmentation à travers le pays !

 

Près de 30 % des logements français sont en copropriété

 

Voici les chiffres les plus significatifs de cette étude réalisée par le Cabinet Elabe à la demande du Crédit Foncier.

Aujourd’hui, on dénombre 9,7 millions de logements en copropriété en France. Cela représente 28 % du parc immobilier français et ce chiffre est en augmentation, car il était de 20 % en 1988.  Le parc des logements en copropriété se compose de quatre grands ensembles : les résidences principales actuellement occupées par leurs propriétaires (47%), les logements occupés par des locataires (30%), les résidences secondaires (13%) et les logements vacants (10%). Enfin, plus de 30% de ces copropriétaires habitent la région parisienne.

 

La copropriété est appréciée !

Les français aiment vivre en copropriété ! C’est aussi ce que montre cette étude car 56 % des copropriétaires interrogés sont « assez satisfaits » et 15 % se disent « très satisfaits » d’y vivre. Ces données coïncident avec les précédentes statistiques de l’INSEE en 2016, sur le sujet.  Ce qui est le plus apprécié reste la répartition optimisée des coûts généraux. Par exemple, 56 % des personnes sont satisfaites des charges de gestion courante de la copropriété, tandis que 54 % parlent de la gestion des travaux exceptionnels de types ravalement ou isolation thermique.  De même, 38 % apprécient le fait que l’on prenne en compte leur avis lors de décision en Assemblée Générale.  Néanmoins, il y a tout de même 28 % des sondés généralement mécontents qui évoquent notamment, à 49 %, les conflits avec les autres habitants.

 

Des charges trop importantes !

Par ailleurs, plus d’un copropriétaire sur deux interrogés sont d’accord sur un point : Ils trouvent les charges annuelles trop lourdes ! Elles représentent en moyenne 12 % de leurs revenus. On peut rajouter que c’est dans la capitale que ces frais sont les plus chers du pays ! 66 % de ces dépenses vont dans la gestion du personnel, de l’entretien du bâtiment et surtout dans les frais de chauffage…  Et il faut bien sur rajouter les frais ponctuels de travaux de rénovation énergétique lorsque cela est nécessaire. La moitié des copropriétaires voteront pour des travaux de rénovation énergétique : près de 30 % souhaitent des travaux dans les 3 ans à venir tandis que 22 % ont une vision plus long terme avec des travaux enclenchés dans les 4 ans ou plus.