• Accueil
  • Blog
  • Focus sur les aides pour la rénovation énergétique en 2019

Focus sur les aides pour la rénovation énergétique en 2019

29 janv. 2019

Ravalement, isolation, étanchéité, changement de chaudière : les travaux de rénovation énergétique en copropriété, ces travaux peuvent être onéreux. Néanmoins, il faut le rappeler : de multiples subventions existent ! Faisons un point sur l'évolution des aides gouvernementales mises en place depuis le 1e janvier 2019.

 

Le CITE prolongé

Il a failli être supprimé sous sa forme actuelle. Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique est finalement conservé jusqu’au 31 décembre 2019 avec quelques modifications. Cette année, il sera toujours possible d’obtenir jusqu’à 30 % de réduction d’impôt sur les sommes investies pour vos travaux de rénovation. Par ailleurs, l'acquisition de chaudières à très haute performance énergétique, à l'exception de celles utilisant le fioul comme source d'énergie sont éligibles au crédit d’impôt de 30 %. Les dépenses d'acquisition de chaudières à très haute performance énergétique, autres que celles fonctionnant au fioul, ainsi que les chaudières à micro-génération fonctionnant au gaz demeurent également éligibles au CITE mais dans la limite d'un plafond spécifique de dépenses à fixer par arrêté (plafond qui devrait être compris entre 1 000 € et 1 200 € par équipement).

De plus, et le sujet a été souvent relaté dans la presse cette année, le CITE s’applique au changement des fenêtres. Cela concerne uniquement les parois de simple vitrage pour un changement de fenêtres vers du double ou triple vitrage. De plus, le crédit d’impôt ne sera que de 15 % dans la limite de 100 €/fenêtre. Néanmoins, bien qu’il soit prolongé, le CITE va normalement être remplacé en 2020 par une nouvelle prime. Affaire à suivre donc.

 

Un éco PTZ plus facilement accessible

L’éco-PTZ a lui aussi été prolongé, jusqu’au 31 décembre 2021. Alors qu’avant il n’était accessible que pour les ménages faisant au moins deux types de travaux de rénovation, il est aujourd’hui mono-lot, c’est-à-dire ouvert aux personnes réalisant une seule opération de rénovation énergétique. Par ailleurs, les ménages pourront désormais étaler leurs remboursements sur 10 ans, et emprunter jusqu’à 30 000 €. Cette durée de remboursement pourra aller jusqu’à 15 ans pour certains cas exceptionnels, telles que des rénovations très importantes.

 

Le chèque énergie

Autre bonne nouvelle pour les ménages en difficulté : le chèque énergie est élargi. C’est aujourd’hui plus de 2 millions de personnes supplémentaires qui devraient pouvoir en bénéficier. En effet, aujourd’hui est éligible à cette aide, une personne seule avec un revenu fiscal de moins de 10 700€ (contre 7 700€ auparavant). Le montant du chèque sera de 200 € en moyenne. Il variera de 48 à 227 € en fonction du revenu du ménage concerné. Avec ce chèque vous pouvez payer vos factures d’énergie ou payer une partie de vos travaux de rénovation énergétique.

  

TVA réduite maintenue

On en parlait en juin dernier dans un précédent article : le gouvernement envisageait de supprimer la TVA à taux réduit pour les travaux de rénovation. Il a finalement fait marche arrière. En 2019, la TVA à 5.5% sera maintenue pour ces travaux.