• Accueil
  • FAQ
  • L'isolation thermique : les principes essentiels

L'isolation thermique : les principes essentiels

juin 12, 2018

La rénovation thermique des copropriétés est un enjeu écologique majeur en France du fait de leur importante participation aux émissions de gaz à effet de serre. L’isolation thermique par l’extérieur est mise en avant dans les objectifs de la loi de transition énergétique votée en 2015.

Nous vous présentons ici de découvrir quelques principes de base à connaître.

 

Qu’est-ce que l’isolation thermique ?

Le principe de l’isolation thermique d’un bâtiment, est de limiter au maximum le transfert de chaleur entre milieu chaud et milieu froid.

Cela permet d’améliorer le confort de vie des habitants, la salubrité de leur logement mais aussi de réduire la facture énergétique de ces derniers. Idéalement, un bâtiment correctement isolé permet en hiver de conserver la chaleur et en été de préserver la fraîcheur intérieure du logement.

 

Qu’est-ce qu’un pont thermique ? 

Une isolation thermique augmente de façon considérable les performances énergétiques de votre logement et aide à limiter les ponts thermiques du bâtiment. Un pont thermique est une faiblesse de la résistance thermique du bâtiment permettant des déperditions de chaleur.

Les principales sources de ces ponts thermiques sont tout d’abord linéaires, ils apparaissent à la jonction de plusieurs parois telles que le plancher et un mur. Ensuite, il existe des ponts thermiques ponctuels qui sont souvent liés à la liaison entre trois parois comme par exemple à un angle dans une pièce. Enfin, les ponts thermiques structurels sont dus à la technique de construction du bâtiment et donc à des défauts de son procédé d’isolation thermique.

 

Qu’est-ce qu’un audit énergétique ?

C’est le point de départ de tout projet d’isolation thermique. Ce document présente entre autres l’origine de toutes les déperditions thermiques de votre copropriété. Il vous propose tout une série de travaux à réaliser et vous présente les gains énergétiques attendus, le montant des travaux à réaliser, leur durée d’amortissement et les aides et subventions envisageables pour baisser le montant de la facture travaux.

 

D’où proviennent les plus grandes déperditions thermiques ?

Dans la très grande majorité des cas l’essentiel des déperditions s’expliquent par une mauvaise isolation des murs, de la toiture, des fenêtres ou baies vitrées. La rénovation énergétique de ces trois éléments, quand votre immeuble est une passoire énergétique, vous permettra de générer une baisse d’au moins 50% de votre facture énergétique. Mais attention votre système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, lorsqu’il est vétuste est aussi très énergivore. D’où l’intérêt de la réalisation d’un audit énergétique pour cibler les travaux clefs.

 

Une isolation thermique intérieure ou extérieure ?

Deux méthodes s’offrent à vous pour une isolation : par l’intérieur ou l’extérieur de votre logement.

L’isolation intérieure est plus économique mais réduit la surface de votre espace habitable. Elle est aussi difficile à mettre en œuvre dans certaines pièces (salle de bain et cuisines). Il est par ailleurs très compliqué de faire les travaux en maintenant les occupants dans leurs logements à l’inverse de l’isolation thermique extérieure, où les propriétaires n’ont pas besoin de déménager pendant la durée du chantier. L’isolation thermique extérieure est compatible avec le maintien des occupants chez eux. Elle est réputée comme étant plus couteuse mais des aides sont là pour vous soutenir dans le financement des dépenses.

 

Quels matériaux choisir pour son isolation thermique ?

Utiliser des isolants précis aux endroits sensibles au feu est imposé par la réglementation en matière d’incendie. L’architecture de votre immeuble peut également vous imposer le choix d’un matériau précis qui aura une forte capacité d’isolation sur une faible épaisseur.

En dehors de cela vous êtes libre de choisir l’isolant que vous voulez. Il n’y a pas de bons ou de mauvais isolants, mais le choix de la matière isolante peut se faire sur plusieurs critères tels que :

  • La performance thermique qui dépend de la conductivité thermique du produit, mais aussi de l’épaisseur à poser pour qu’il soit efficace. Quand un isolant permet d’atteindre un certain niveau de performance énergétique vous êtes éligible à des aides de l’Etat.
  • Le déphasage thermique permet une stabilité entre la température en journée et la température du soir. Par exemple, les laines minérales ont une faible densité ce qui ne permet pas de conserver la fraîcheur du logement en été.
  • La technicité de la pose : un isolant difficile à mettre en œuvre sera couteux en termes de main d’œuvre.
  • La durée de vie du produit : chaque isolant est résistant à certains facteurs plus qu’à d’autres comme l’humidité ou encore le tassement. Les produits en laines minérales sont sujets au tassement.
  • Le prix : les isolants sont vendus et posés à des prix variables. Les isolants synthétiques ont un fort rapport performance/prix. A la différence de certains produits bio-sourcés tels que la laine de bois ou les plumes d’oie qui sont vendus à des prix élevés.