Quelles sont les différences entre la laine de roche et le polystyrène ?

La laine de roche et le polystyrène sont d’excellents matériaux sollicités dans les travaux d’isolation thermique. Ces travaux ont pour but de diminuer les déperditions thermiques d’un bâti. Ils permettent de gagner en confort et de réaliser d’importantes économies d’énergie. Il est intéressant de réaliser un comparatif entre ces deux types d’isolants. Laine de roche et polystyrène : tour d’horizon des caractéristiques respectives de ces matériaux : avantages, inconvénients et prix.

 

La laine de roche : l’isolant minéral et écologique pour tous types de support

C’est à partir du basalte qui provient de l’activité volcanique que l’on obtient la laine de roche : c’est un matériau 100% naturel et non polluant. Parfaitement écologique, cet isolant ne représente aucun danger pour la santé et peut se recycler en toute sécurité. Il est utilisé dans la construction immobilière et la rénovation pour ses excellentes propriétés thermiques et phoniques.

Les autres avantages de la laine de roche : ses caractéristiques hydrophiles et incombustibles. Il faut aussi noter son invulnérabilité aux termites et à l’humidité. Quant à sa durée de vie, elle est d’une cinquantaine d’années.

La laine de roche peut être posée sur plusieurs épaisseurs afin d’en optimiser les performances. L’épaisseur sera choisie en fonction de la résistance thermique et du type de surface à isoler : combles, murs, bardage, toiture-terrasse ou rampants. Les rouleaux de laine perdent cependant de leur consistance au fil du temps, en particulier lorsqu’ils sont utilisés pour isoler les combles.

Important : toujours s’enquérir de la conductivité thermique du produit qui va impacter sur le calcul de l’épaisseur pour une isolation optimale. Plus le coefficient est faible, plus l’isolant est efficace. Ne pas non plus oublier de prendre en compte les caractéristiques climatiques de la région.

La laine de roche est vendue en rouleau, en panneau ou en vrac. Quant à son prix, il est d’environ 8 euros par mètres carrés pour la laine en panneau ou en rouleau, et d’une vingtaine d’euros par litre pour la laine en vrac. À titre indicatif, il faut en moyenne 4 litres de 75 mm ou 15 litres de 300 mm pour couvrir un mètre carré de surface. Prévoir dans le budget la pose d’une contre paroi pour un isolant en panneau ou en rouleaux.

 

 

Le polystyrène : peu écologique mais d’une excellente performance thermique

Le polystyrène en revanche est un isolant organique qui s’obtient à partir du pétrole : celui-ci est un matériau polluant non biosourcé. De plus, le traitement et la transformation du matériau font appel à une importante quantité d’énergie, responsable de l’émission de gaz à effet de serre. Du fait de sa composition chimique, le polystyrène est peu résistant au feu. Il n’offre pas non plus de propriétés d’isolation phonique, à la différence de la laine de roche. Il est peu adapté aux maisons anciennes : c’est un isolant non respirant et peu hydrophile que l’on préfèrera pour les maisons en béton. Il faut noter que sa mise en œuvre en façade nécessite l’utilisation conjointe de laine de roche afin de respecter la réglementation anti feu.

Le polystyrène est reconnu pour ses très bonnes qualités isolantes : sa conductivité thermique est faible. Il est idéal pour isoler les murs en extérieur, les planchers bas, les combles perdus et toitures. Légèreté, pose aisée, résistance à la compression et imperméabilité à la vapeur d’eau : tels sont aussi les principaux avantages du polystyrène. Sa durée de vie est de plus de 50 ans.

Cet isolant se décline en deux familles : le polystyrène expansé et le polystyrène extrudé, les meilleures performances isolantes étant attribuées à ce dernier en raison de sa densité. Sa densité au mètre cube est deux fois supérieure à celle du polystyrène expansé.

Le polystyrène se vend généralement par paquets. Le prix est relativement accessible, de l’ordre de 7 euros hors taxe par mètre carré pour le polystyrène expansé, de 9 euros hors taxe par mètre carré pour le polystyrène graphité (dérivé du polystyrène expansé offrant de meilleures performances thermiques). Le prix dépend de l’épaisseur et du format. En revanche, il faut prévoir environ une quinzaine d’euros ou plus pour un mètre carré de polystyrène extrudé.

Demandez une subvention

 

Prix comparés pour une mise en oeuvre en extérieur respectant la réglementation thermique : PSE versus laine de roche.

Les écarts de prix de ces deux isolants dans des épaisseurs qui génèrent les mêmes performances énergétiques vont du simple au triple pour la laine de roche (ecart constaté en décembre 2018, les prix peuvent être très volatiles) Le prix de la pose est en moyenne 40% plus couteuse pour la laine de roche principalement du fait de son poids qui rend la manutention moins aisée que celle du polystyrène.

Nos autres articles de FAQ

Un pont thermique c'est quoi ? Qu’est-ce que le polyuréthane, avantages en isolation thermique ? Qu'est-ce que la laine de roche et son utilité en isolation thermique ? Isoler avec de la laine de verre ? Quels sont les différents types d’isolants thermiques ? Utiliser les isolants naturels pour une isolation thermique écologique ? Quel vitrage choisir pour une meilleure isolation thermique ? Le lexique de l'isolation thermique par l'exterieur Quelle différence entre la réglementation thermique 2012 et 2020 ? Quels sont les principes essentiels de l'isolation thermique ? Quels changements réaliser en priorité pour faire des économies d’énergie ? Quelle est l'utilisation de la laine de roche dans l’isolation thermique ? L'isolation : un confort thermique pour l'été également ? Qui est le médiateur de la rénovation énergétique ? Quelle est l'utilité du label RGE pour les travaux de rénovation en copropriété ? Comment baisser la facture de chauffage en copropriété ? Qu’est-ce que la peinture isolante ? Isoler ses tuyaux : qu’est-ce que le calorifugeage ? Comment bien choisir son isolant ? Comment bien choisir ses travaux de rénovation énergétique ?