• Accueil
  • Blog
  • Jeux Olympiques Paris 2024 : Focus sur les infrastructures

Jeux Olympiques Paris 2024 : Focus sur les infrastructures

04 févr. 2018

C’est en septembre dernier que le CIO a choisi la France pour accueillir les XXXIIIe Olympiades de l’ère moderne. Ces Jeux Olympiques d’été se dérouleront à Paris du 2 au 18 août 2024. Bien que plus de 90 % des infrastructures soient déjà bâties, la ville de Paris a estimé un budget de plus de 2.5 milliards d’euros pour la construction et la rénovation des sites sportifs. Faisons un état des lieux des chantiers à venir.

 

 

Des sites sportifs et historiques mis à contribution

Un argument décisif pour l’élection de la ville de Paris comme organisatrice des prochains JO d’été : 93 % des infrastructures françaises sont déjà construites. Parmi les plus importantes, le Stade de France qui accueillera les cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux. Cette pièce maitresse permettra à près de 80 000 spectateurs de regarder les compétitions d’athlétisme. Des complexes sportifs et salles de concerts célèbres tels que le Stade Pierre de Coubertin, le Stade Vélodrome, le Palais omnisports de Paris-Bercy, le Zénith de Paris et le Stade Roland-Garros seront également mis à contribution.

Paris mise sur son aspect culturel et patrimonial en aménageant des musées et sites historiques. Le Château de Versailles sera à l’honneur pour recevoir les épreuves d’équitation, l’Esplanade des Invalides accueillera le tir à l’arc, les épreuves d’escrime et de taekwondo se dérouleront au Grand Palais. Les épreuves de triathlon et de beach volley auront lieu au pied de la Tour Eiffel

Le château de Versailles et ses gradins démontables pour les épreuves d’équitation

 

Des chantiers de rénovation prévus

Quelques sites olympiques doivent être rénovés à l’image du Paris Expo Porte de Versailles. Construit en 1923, le plus grand parc des expositions de France a déjà reçu plusieurs extensions et rénovations. En 2024, il accueillera les épreuves de tennis de table et de handball. De l’autre côté du périphérique, la ville de Saint-Denis doit réaménager le Stade Marville. Modernisée, la piscine de ce complexe sportif sera utilisée en complément de la future piscine olympique de Saint-Denis, et recevra les épreuves de water-polo.

Les compétitions de tennis se dérouleront au Stade Roland-Garros. De nombreux aménagements structurels sont prévus depuis plusieurs années. Le court n°1 sera détruit en 2019 pour l’agrandissement du stade. Le célèbre court Suzanne-Lenglen subira quant à lui une rénovation cette année. Un nouveau terrain nommé Simonne Mathieu est en cours de construction, et sera prêt pour 2019. Enfin, le court Philippe Chatrier, l’un des plus grands de Roland-Garros, recevra les rénovations les plus importantes, avec une reconstruction complète et l’aménagement d’un toit rétractable.

Rénovation du court Philippe Chatrier

 

De nouvelles infrastructures à construire

D’ici 2024, quatre chantiers de construction attendent les franciliens et les nantais. Le village olympique sera localisé dans les villes de Saint-Denis, L’Île-Saint-Denis et Saint-Ouen. Un immense projet de construction de plusieurs passerelles piétonnes devrait également voir le jour. Ces dernières relieront les trois villes et permettront aux gens de traverser facilement la Seine. Le village olympique hébergera plus de 17 000 athlètes sur près de 50 hectares. C’est également à Saint-Denis que sera construit le centre aquatique « La Plaine Saulnier ». Située à proximité du Stade de France, il sera composé de 5 bassins qui pourront accueillir plus de 15 000 spectateurs sur des gradins démontables.

Une nouvelle salle polyvalente nommée Paris Arena II (petite sœur du Paris Bercy) sera construite dans le quartier de la Porte de la Chapelle. Cette salle de près de 8 000 places accueillera les épreuves de lutte et de basket-ball. Enfin, un dernier chantier verra le jour : la construction d’un nouveau stade de football à Nantes.

 

Le village olympique et paralympique

 

 Retrouvez la présentation des infrastructures franciliennes dans cette vidéo