• Accueil
  • Blog
  • Quel chauffage pour réduire votre consommation d'énergie ?

Quel chauffage pour réduire votre consommation d'énergie ?

29 déc. 2017

Les Français ont froid ! L’hiver s’est imposé dans tout le pays en ce mois de décembre. Avec une baisse flagrante des températures, les Français ont tendance à augmenter le chauffage dans leur logement. Malheureusement, et certains l’ont récemment avoué lors d’une enquête Ifop sur le sujet : plus des trois quart des Français ayant répondu au sondage préfèrent mettre des pulls plutôt que de mettre le radiateur dans toutes les pièces de leur logement. Alors, quel type de chauffage faut-il privilégier pour ne pas voir la facture énergie grimper ?


Le chauffage au bois

C’est sans doute un système à adopter car le poêle à bois est le moins cher sur le marché actuellement. Un chauffage à bois permet en effet de diviser sa facture énergétique par deux. On pourrait aussi rajouter qu’il est écologique ce qui est un bon point avec le gouvernement qui mise sur la transition énergétique. Vous devez investir entre 3 000 et 6 000 euros pour l’installation d’un poêle à granulé. Comptez, en moyenne 850 euros de dépense par an. Petit point négatif cependant : vous devez penser à un espace de stockage chez vous, plus ou moins conséquent.

Le chauffage au gaz

Ce chauffage s’avère pratique à installer car il vous suffit d’avoir un raccordement avec le gaz de votre ville pour en bénéficier. De plus, son installation est la solution la plus économique comparée à d’autres installations de chaudières. Elle vous coûtera entre 2 400 et 4 000 euros, et vous n’avez pas besoin de stockage comme pour le bois, ce qui est pratique lorsque l’on vit dans un petit logement. Il reste efficace et a un bon rapport qualité/prix malgré les fluctuations des prix du gaz chaque année. Comptez entre 1 000 et 1 500 euros par an pour ce système.

Le chauffage au fioul

Ce système est le plus aléatoire car il dépend entièrement du prix du pétrole. Cependant, si vous n’avez pas de raccordement au gaz, comme souvent en milieu rural, cela reste une bonne alternative. Néanmoins, il n’est pas très économique car son coût moyen annuel d’utilisation représente plus de 2 000 euros, et son installation coûte entre 5 000 et 8 000 euros. On peut rajouter qu’il est loin d’être écologique… Avec l’objectif Zéro Carbone d’ici 2050, le gouvernement avait mis en place en 2014 la TICPE (Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) Celle-ci représentait 67,92 € pour 1 000 litres de fioul. Le 1e janvier 2018, elle va augmenter pour atteindre 187,44 €, un coût supplémentaire à prendre en considération.

Le chauffage électrique

Sur le long terme, cette solution n’est pas très économique non plus. Bien qu’elle bénéficie d’un faible coût d’installation qui se situe entre 1 000 et 3 500 euros en moyenne, ce type de chauffage est énergivore. Le coût moyen annuel est de 1 800 euros. De plus, la chaleur issue d’un chauffage électrique se répand très mal sur de grandes surfaces, c’est pourquoi il est à éviter pour les logements importants. Cependant, le chauffage électrique peut être intéressant combiné avec un chauffage au bois en cas de pénurie de bois.

La pompe à chaleur

Ce système innovant récupère la chaleur de l’air extérieur pour réchauffer l’eau des radiateurs intérieurs. Ultra performante, la pompe à chaleur a fait ses preuves et permettrait de faire jusqu’à 60% d’économie. Cependant, qui dit innovation dit investissement conséquent. Il faut compter entre 8 000 et 12 000 euros pour l’installation. Elle peut même aller jusqu’à 20 000 euros si vous souhaitez une pompe géothermique. Annuellement, le coût moyen d’utilisation serait compris entre 1 800 et 2 000 euros en fonction des modèles.

L’énergie solaire

Système ultra écologique, l’énergie solaire est également très économique en fonction du lieu de votre logement. Avec ce système de chauffage, vous pourrez faire jusqu’à 50 % d’économie d’énergie. Néanmoins comme la pompe à chaleur, son installation coûte relativement chère (entre 4 500 et 22 000 euros). Cependant, le retour sur investissement est conséquent, bien qu’il faudrait au minimum 8 ans pour l’amortir. Vous pouvez également investir dans un Solar Roof, la nouvelle toiture Tesla disponible prochainement en France.

Qu’importe le type de chauffage que vous privilégierez, il est évident qu’il vaut mieux prendre un système récent voire neuf car plus il sera ancien, plus il vous coûtera, il consommera bien plus et donc augmentera la facture.

Quelques conseils pour baisser sa facture

Il existe plusieurs gestes que les Français peuvent surveiller au quotidien afin de moins consommer et faire baisser leur facture énergétique :

- Surveiller l’étanchéité de vos portes et fenêtres pour lutter contre les déperditions de chaleur. Rajoutez si besoin des rideaux épais qui peuvent améliorer l’isolation des fenêtres et n’oubliez pas de fermer vos volets en début de soirée car ceux-ci sont efficaces pour garder la chaleur dans la maison.

- Si vous le pouvez, programmez votre chauffage pour qu’il se déclenche à des horaires précis. Votre logement n’a pas besoin d’être chauffé s’il n’y a personne dedans, lorsque vous êtes au travail par exemple.

- Chauffez votre logement à la température idéale, qui est estimée à 19/20°C. En effet, baisser votre chauffage ne serait-ce que d’un degré vous permettrait de réduire votre consommation d’énergie de 7%.

- N’oubliez pas de surveiller vos équipements qui ont en général au minimum besoin d’un entretien annuel.

- Le meilleur pour faire baisser votre facture de façon continue et sur le long terme reste d’effectuer une isolation thermique complète de votre logement. Une bonne isolation, une toiture refaite et une étanchéité restaurée vous permettront d’améliorer efficacement le chauffage de votre maison. N’oubliez pas qu’il existe des aides gouvernementales pour vous soutenir financièrement.


N.B Les chiffres donnés dans cet article sont des moyennes constatées, nous avons fait en sorte de les homogénéisés en retenant l’hypothèse suivante : 1 habitat individuel de 120 m2 abritant une famille de 4 personnes (2 adultes, 2 enfants). Ces données chiffrées sont bien entendu relatives aux coûts de l’énergie et des équipements tels qu’ils ont été constatés à la date de rédaction de cet article.