• Accueil
  • FAQ
  • Quel échafaudage installer pour la rénovation de votre immeuble ?

Quel échafaudage installer pour la rénovation de votre immeuble ?

juil. 22, 2019

Pour la réussite d’un chantier la qualité de tous les outils utilisés et produits mis en œuvre est cruciale, mais on oublie souvent un élément fondamental, les échafaudages. L’échafaudage est un élément clef pour la réalisation de travaux et l’inspection d’un chantier. Ce dernier doit permettre de réaliser les travaux en toute sécurité et offrir des conditions de travail optimales.

À quoi sert un échafaudage ?

Cet équipement peut tout d’abord être roulant ou mobile, il peut être pliant ou tubulaire. Dans tous les cas, il désigne un artéfact temporaire en métal ou en métal et bois. Les différents types d’échafaudage vont se distinguer par leur hauteur totale, leurs dimensions, ou encore par la charge qu’ils sont susceptibles de pouvoir supporter. Tout échafaudage doit, en revanche, être composé de certains éléments de base, comme un ou plusieurs plateaux métalliques (ou en bois) antidérapants. Il doit être également constitué d’un garde-corps, afin de prévenir les risques de chute. Les autres éléments importants sont les trappes d’accès, les filets ou grillages de protection.

 

Les échafaudages du type nacelle

Pour pouvoir installer ce type d’échafaudage il faudra posséder une toiture-terrasse ou bien un étage attique. Trois solutions sont connues pour mettre en œuvre ce type échafaudage :

  • L'acrotère de la terrasse
  • La pose de potences de déport
  • L’installation de mâts élévateurs

 

Les échafaudages tubulaires

Cet échafaudage est rapide à assembler grâce à son faible poids. Il est constitué d’une structure en acier ou en aluminium. Il est utilisable pour tous travaux professionnels qui ne nécessitent pas l’utilisation de charges lourdes. Il s’agit d’une construction temporaire qui peut être utilisée pour des chantiers d’isolations ou de ravalement de façade par exemple. Ce type d’échafaudage peut aussi être utilisé en intérieur dans de grands volumes.

Les échafaudages en passerelle

Celui-ci possède une structure imposante en aluminium qui lui permet d’assurer un niveau de sécurité important. Étant très stable, on peut y déposer des charges lourdes. Il s’agit d’un échafaudage destiné aux travaux de grosses envergures, en continu. Il permet d’effectuer des tâches industrielles.

Les échafaudages pliants

Il s’agit d’un échafaudage pratique à utiliser grâce à sa petite dimension. En effet, il va permettre une grande maniabilité d’utilisation. Sans perdre de place, il va pouvoir être stocké sans contrainte sans avoir besoin de le démonter. Par contre, son usage est réservé à des travaux de courte durée pour des raisons de sécurité. A la différence des autres échafaudages cités il convient aux travaux réalisés en intérieur.

Les échafaudages suspendus

Ce type d’échafaudage est très stable et permet de travailler en toute sécurité. Il est adapté pour les travaux comme le nettoyage des vitres mais pas seulement. Son utilité première est pour les travaux ayant besoin d’un déplacement vertical, ainsi que le port de lourdes charges. Son installation va demander certaines qualifications en revanche. En effet, il va être suspendu au-dessus du sol grâce à un système de poulies. Ce dernier échafaudage existe en deux formats de fixation: échafaudage console ou volant.

La règlementation d’installation des échafaudages

Lors de la pose des échafaudages il est important de bien s’assurer qu’ils sont correctement installés et correctement utilisés afin d’éviter tout accident. C’est pour cela que des règlementations sont imposées. Il y a alors des contrôles périodiques de ceux-ci avec une formation des employeurs utilisateurs. Différentes recommandations sont donc imposées avec tout d’abord, les échafaudages qui doivent être utilisés et montés conformément aux dispositions prévues par le fabricant. Il faudra alors s’assurer avant utilisation que toutes les prescriptions de montage sont respectées. Les monteurs d’échafaudages doivent être formés pour cela et les utilisateurs avertis des choses à faire et ne pas faire pour une utilisation en toute sécurité.

Ensuite, concernant l’accès aux planchers de travail, il doit être effectué par l’intérieur avec un équipement de trappes et d’échelles d’accès. Il doit y avoir également un garde-corps en plus au niveau de la travée d’accès. Puis, la vérification du matériel est nécessaire avant toute opération de montage. Il faut également veiller à ce que le plancher ne soit pas trop surchargé.

Pour les échafaudages roulants, les roues doivent toujours être bloquées pendant le travail et non surchargées. Ils doivent être équipés d’une protection antichute et ne jamais y accéder par l’extérieur. L’accès se fait par l’intérieur, par des trappes au niveau des planchers. On peut installer une passerelle entre deux échafaudages de ce type à une seule conditions : les 2 échafaudages roulant doivent être bloqués et la passerelle posée doit posséder un garde-corps. Il faut prosrire l’utilisation d’échafaudages métalliques à proximité de dispositifs électriques non isolés.  Enfin, vous pouvez déplacer un échafaudage roulant uniquement dans le sens longitudinal ou en diagonale sans qu’aucune personne ne soit présente dessus.

Il est à noter que pour les travaux de ravalement la bonne pratique est d’avoir recours à un bureau de vérification indépendant dont le rôle est de valider, ou pas, la conformité de l’équipement d’échafaudage installé. De plus, il faut protéger le passage autour de l’échafaudage avec une signalisation et un balisage adéquat afin de prévenir tout accident pour les copropriétaires et les usagers de la voie publique. Le choix de tel ou tel type d’échafaudage pour un chantier de ravalement est principalement dicté par l’architecture du bâti et de son environnement : hauteur, saillies…