• Accueil
  • Blog
  • Rénovation énergétique : À qui s’adresser ?

Rénovation énergétique : À qui s’adresser ?

08 Jan 2021

L’année dernière lors d’un sondage d’opinion concernant les problèmes de rénovation énergétique, on apprenait que 78 % des français ne connaissaient pas suffisamment les aides financières en place pour soutenir les travaux. Pire : certains ne savaient tout simplement pas que des aides existaient. Depuis, le gouvernement a augmenté la communication sur les aides avec notamment la campagne nationale FAIRE (Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Énergétique). Ainsi la population connaît aujourd’hui un peu mieux les subventions disponibles. Cependant, le flou persiste quant à savoir à qui s’adresser pour obtenir ces aides.

 

 

 L’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)

Le premier organisme auquel il faut penser pour demander des aides pour des travaux, est l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat). Cette dernière peut accorder des subventions pour la réalisation de rénovations sur des bâtiments anciens, que vous soyez propriétaires occupants, propriétaires bailleurs ou syndicats de copropriétaires. Il existe d’ailleurs plusieurs aides disponibles en fonction de différents programmes : « Habiter mieux sérénité », « Habiter mieux agilité », «  Habiter Mieux Copropriétés », « Habiter sain », « Habiter serein » et « Habiter facile ».

Par ailleurs, c’est l’ANAH qui gère les aides financières publiques comme la nouvelle subvention Ma PrimeRénov, qui remplace le CITE. À compter du 1e janvier 2021, elle sera disponible à tous les demandeurs propriétaires ou copropriétaires, et sans conditions de ressources. Pour avoir plus d’informations sur cette aide, rendez-vous sur le site de l’ANAH.

 

Les Mairies et Régions

Il existe également des aides locales disponibles dont vous pouvez faire la demande auprès de votre Mairie. A Paris par exemple, la ville aide les copropriétés à réaliser un audit pour leur travaux de rénovation en leur fournissant une subvention exceptionnelle de 5 000 euros. Renseignez auprès des collectivités ou de l’Agence départementale d’information sur le logement (Adil) auxquelles vous êtes rattaché pour en savoir plus sur les aides locales disponibles en fonction de votre région ainsi que les conditions d’éligibilité.

Les Mairies travaillent également avec l’ANAH dans le cas de lancement d’une OPAH (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat). Ceci a pour but d’encourager le développement de l’urbanisme par la requalification de l’habitat privé ancien. Ce partenariat repose sur la rénovation de quartiers, de copropriétés dégradées ou encore d’adaptation de logements pour les personnes âgées ou en situation de handicap. Elle est représentée par une convention signée entre l’Etat, l’ANAH et la collectivité contractante. D’une durée de 3 à 5 ans, ce contact permet de débloquer plus facilement des crédits financiers.

 

 

Les banques

Dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique, il existe l’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ) qui peut être attribué par les banques sous certaines conditions. Ce prêt plafonné à 30 000 euros permet d’obtenir une avance avant travaux mais doit être remboursé sous 15 ans maximum. Un PTZ peut être facilement accordé à condition que les travaux à effectuer soit éligibles au dispositif et que le professionnel réalisant les travaux soit certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Par ailleurs, le PTZ est cumulable avec d’autres subventions !

 

Les fournisseurs d’énergie

Avec le dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), vous pouvez bénéficier d’une prime énergie donnée par les fournisseurs d’accès en énergie qui s’engagent pour aider les particuliers à faire des économies d’énergie. Cette prime « Coup de pouce économie d’énergie » peut être utilisée uniquement si vous effectuez un changement de système de chauffage ou des travaux d’isolation thermique. Le montant varie en fonction du ménage et des travaux. Dans le cas de travaux concernant le chauffage, elle pourra aller jusqu’à 4 000 euros. Pour des travaux d’isolation, le montant accordé sera entre 10 et 20 euros le m² d’isolant posé. 

 

La Caisse d’Allocations Familiales (CAF)

Peu le savent, mais si vous bénéficiez d’une prestation familiale, il est possible de faire une demande d’aide financière auprès de la CAF dans le cadre du prêt à l’amélioration de l’habitat. Ce prêt peut être demandé uniquement dans le cas de travaux de rénovation énergétique ou d’isolation thermique sur votre résidence principale. Le montant correspondra au maximum à 80 % du total des dépenses de travaux prévues, dans la limite de 1 067,14 euros.

 

Les entreprises et agences privées

Enfin, il ne faut pas oublier les entreprises privées du secteur de la construction et du bâtiment. Elles sont nombreuses comme Harmonie SAS, à proposer des services d’aides et de conseils afin de vous guider dans vos projets de travaux. Notre service aide et subvention est à votre disposition, pour vous accompagner dans toutes les procédures administratives. Contactez-nous pour en savoir plus sur les travaux en copropriété et les subventions disponibles pour votre projet. 

 

Isolation thermique effectuée par Harmonie sur une copropriété de Rosny-sous-Bois.