Isolation thermique Graphité

Isoler les murs de son immeuble permet de limiter les déperditions d’énergie, d'améliorer le confort thermique et offre une meilleure isolation acoustique. Comme tous les autres matériaux qui sont utilisés en isolation extérieure, il permet de supprimer les ponts thermiques et moisisures dans les intérieurs à condition que la ventillation intérieure soit de qualité.

Le Graphité est un produit dont la fabrication est très proche de celle du polystyrène classique, que l’on appelle le PSE. Pour simplifier, leur différence provient de l’ajout, lors du processus de fabrication, du Graphité, du graphite de granit.

Un matériau plus performant que le PSE et la laine de roche

A épaisseur égale, le Graphité offre une résistance thermique plus forte. Cela a un avantage considérable : le graphité permet de diminuer l’épaisseur du manteau isolant tout en offrant un pouvoir isolant identique.

D’autres matériaux permettant une "isolation écologique" existent pour les travaux d’isolation par l’extérieur :

  • La fibre de bois,
  • La ouate de cellulose,
  • La laine minérale,
  • La laine de mouton,
  • La laine de chanvre
  • La laine de verre,
  • La laine de coton.

Ils n’offrent pas, à épaisseur égale, les mêmes performances thermiques que le graphité. Ce dernier n'est pas aussi performant en terme d'isolation thermique extérieure que les isolants minces comme l'aérogel. Il est cependant beaucoup moins couteux.

Isolation thermique harmonie à Boulogne Billancourt
Isolation thermique Harmonie à Boulogne Billancourt

Une utilité architecturale

Le graphité est adapté partout où il faudra gagner du volume, par exemple pour un fond de loggia ou un balcon, afin de ne pas trop diminuer la surface utile. Il permettra aussi d’éviter ce que l’on appelle " l’effet tunnel ": les fenêtres seront moins « enfoncées » dans la façade suite à la réalisation de l’ITE. Quand le mur d’une copropriété est en limite d’une autre, le Graphité permettra de moins empiéter sur le terrain du voisin. Les avantages du graphité sont donc avant tout d’ordre esthétique et fonctionnel.

 

 

 

 

 

Et le prix ?

Le graphité est en moyenne 20% plus onéreux à l’achat que le polystyrène classique (dit PSE), mais son coût de mise en œuvre est le même que le PSE, car les techniques de pose sont les mêmes : pose d’un rail de guidage en bas de façade, plaques collées puis chevillées au mur, pose d’une toile armée puis finition, qui est le plus souvent un enduit taloché. La seule différence est une précaution d’usage : il faut veiller à ce que le graphité ne soit pas exposé aux UV avant la pose pour qu’il garde sa tenue dans le temps. La mise en œuvre du graphité est donc un peu moins aisée, mais elle suit une méthodologie éprouvée depuis des années.

Un isolant adapté à tous les types de façades ?

Tout comme le PSE, le Graphité n’est pas adapté aux façades ayant besoin de respirer, comme les façades en plâtre par exemple.

Isolation thermique Harmonie au Plessis-Bouchard
Isolation thermique Harmonie au Plessis-Bouchard

 

 

Le risque incendie

Comment isoler tout en étant sûr d'être préservé des riques liés au feu? Le risque incendie est une question que soulèvent fréquement les copropriétaires lorsque l'on parle d'isolation polystyrène pour réaliser l'isolation thermique des murs. La législation française prévoit à ce propos des normes précises. En fonction de l'architecture de votre immeuble une surface plus ou moins importante de laine de roche se substituera aux panneaux isolants en graphité : ce seront des bandes de laine de roche incombustibles. Elles vont garantiront que le procédé d'isolation est conforme à la réglementation incendie et en particulier aux contraintes de l'instruction technique 249 et de la règle du C + D.

 

Et demain ?

Dans quelques années, quand la future réglementation thermique aura remplacé la RT 2012, le graphité aura encore de beaux jours devant lui, pour peu que les nouvelles exigences en termes de résistance thermique ne soient pas trop élevées.

A épaisseur identique, le graphité dispose d’un meilleur pouvoir isolant que le PSE. Le graphité sera donc peut être encore d’actualité quand le PSE tombera techniquement en désuétude.

Il faut aussi savoir que l’État met en oeuvre une politique volontariste de réduction des GES. Les immeubles collectifs construits durant les trente glorieuses sont des passoires thermiques et l'Etat veut un parc immobilier se rapprochant le plus possible de la norme basse consommation (BBC).  L’ANAH et l’ADEME aident les copropriétés afin de financer leurs travaux en distribuant des aides et des subventions. Il existe également un crédit d'impôt parfois encore appelé prime énergie dont l'abréviation est CITE.

N'oubliez pas pas que pour avoir la garantie d'obtenir un maximum d'aides il existe toute une série de conditions : avoir réalisé un audit énergétique ou un DTG, avoir un projet de travaux engendrant un minimum de 25 à 35% de gains énergétiques, avoir une entreprise applicatrice des produit disposant du label RGE pour la pose d'isolation thermique en extérieur. Les aides permettent de faire baisser très sensiblement la facture travaux, nous constatons sur les chantiers de performance énergétique que nous réalisons une fourchette de 35 à 65% de travaux "remboursés" par les aides. Sous condition de ressource il est également possible que les travaux s'avèrent gratuits quand les dossiers individuels de demande d'aide sont duements constitués. Les travaux de rénovation énergétique sont réputés comme étant couteux, c'est à tort. Consultez à ce propos notre page "subventions".

 

Un produit peu écologique ?

Le PSE et Graphité sont tous deux issus de l’industrie pétrolière. D’autres isolants utilisent une matière première beaucoup plus écologique. Cependant, on constate que le polystyrène est très facilement recyclable, comme certains isolants naturels, et que sa fabrication requiert principalement de la vapeur d’eau et qu’elle est sans effet sur la couche d’ozone. Il est par ailleurs fabriqué à partir des déchets de l’industrie pétrolière.

Les débats sont cependant animés à ce sujet, et ce d’autant que les économies d’énergie et donc les émissions de gaz à effet de serre sont aussi à prendre en compte dans un bilan écologique global. L’isolation thermique par l’extérieur engendre d’importantes économies de chauffage, du fait de la baisse importante de la consommation d’hydrocarbures…